Accusé d'avoir "validé" le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi, objet d'une plainte pour crime contre l'humanité déposée par Reporters Sans Frontières, autoritarisme... le nom du prince hériter saoudien agite la scène politique internationale ces temps-ci. Et la sulfureuse réputation de Mohamed ben Salmane est également en train de rattraper une autre figure controversée : Meghan Markle.

D'un emprunt à un cadeau de mariage

Pour comprendre les origines du scandale, il faut remonter le temps jusqu'en 2018. Le 23 octobre, soit trois semaines après l'assassinat de Khashoggi en Turquie, la duchesse de Sussex s'affichait avec une somptueuse paire de boucles d'oreilles lors d'un dîner d'état dans le cadre de son voyage officiel avec Harry dans les îles Fidji. Un "emprunt" avait alors fait savoir Kensington Palace sans plus de détails. Aujourd'hui, le Times, déjà à l'origine de l'article explosif qui a épinglé Meghan Markle pour harcèlement, nous apprend que ces bijoux d'une valeur de 500.000 livres étaient en réalité un cadeau de mariage offert à l'actrice de 39 ans par le prince saoudien. 
Les avocats de l'épouse du prince Harry ont fait savoir au journal britannique qu'elle n'a jamais trompé quiconque à propos de la provenance de ses boucles d'oreilles et qu'elle n'était pas au fait des rumeurs pouvant lier Mohammed ben Salmane à l'assassinat du journaliste à l'époque. Une chose demeure certaine : en marge de l'interview avec Oprah Winfrey le 7 mars, Meghan Markle est attaquée de toutes parts.