People La chanteuse a accordé une longue interview au journal français Le Parisien. Elle y évoque sa liberté, son père, mais aussi ses trois enfants.


Le samedi 8 juin, Céline Dion se produira pour la dernière fois sur la scène du Caesars Palace, à Las Vegas. Pendant seize ans, l'artiste a fait le show sur cette scène mythique. Mais les débuts de cette belle aventure ont loin d'avoir été faciles comme elle l'explique dans les colonnes du Parisien : " Quand j’ai commencé ma résidence à Las Vegas, toute l’industrie du disque pensait que ma carrière était terminée, que j’allais mourir ici et que le Titanic allait couler une seconde fois !". Même sa grande première s'est révélée bien compliquée. " Impossible de trouver mes chaussures, je suis montée sur scène pieds nus et j’ai demandé au public si quelqu’un chaussait du 41 pour me dépanner !". 


Dans son entretien, Céline Dion évoque le décès de son père en 2003. " Il était et sera toujours mon plus grand fan. Il était le seul à m'ovationner après chaque chanson". Elle revient également sur la disparition de son époux et manager René Angélil en 2016. " ll était tellement fier de moi. C’était un grand joueur, il adorait prendre des risques. C’est une chance qu’il ait eu ce tempérament".

Depuis le décès de son mari, Céline Dion s'est libérée. Elle ose. A commencer par ses choix de vêtements, audacieux et originaux. Certaines personnes ont été étonnées par ce changement. " Maintenant, c'est moi la boss ! Tout le monde pense que je me suis transformée. En réalité, j’ose dire non. Je m’affirme désormais en tant que femme et en tant qu’artiste. Je reçois beaucoup d’offres, et je ne dis pas ça par prétention, mais je prends le temps de la réflexion, de choisir. C’est peut-être pour cette raison que je me sens encore plus libre, plus forte. Aujourd’hui, je n’ai plus rien à prouver, contrairement à mes débuts". Parmi ses nouveaux choix, son partenariat avec la marque de cosmétiques L'Oréal, il y a quelques semaines.


Céline Dion s'engage aussi. Elle lutte contre les stéréotypes, notamment à travers sa marque de vêtements, Célinununu. " Il faut arrêter de mettre les gens dans des cases. On a tous entendu un jour 'sois un homme !', 'un homme, ça ne pleure pas !' Stop avec ça ! " s'exclame-t-elle. Ses deux derniers enfants, les jumeaux Eddie et Nelson, jouent aussi bien avec des poupées que des déguisements Hulk. " C'est important qu'ils s'expriment dès leur plus jeune âge". 


Bien dans sa peau et heureuse, la chanteuse de 51 ans ne voudrait pour " rien au monde avoir de nouveau 20 ou 30 ans". Désormais, elle affirme être une personne très forte. Elle s'accepte enfin et reste convaincue que le meilleur reste à venir.