Charlotte Casiraghi a épousé ce samedi, en toute discrétion, le fils de Carole Bouquet.


Maintes fois annoncé, supposément reporté en raison de la naissance de leur premier enfant, le mariage de Charlotte Casiraghi avec le producteur Dimitri Rassam a été célébré ce samedi au Palais princier de Monaco à l’abri des regards indiscrets.

La première photo a été diffusée sur les réseaux sociaux par un blog "ami" qui suit Charlotte. On y voit les mariés avant (ou après la cérémonie ?). Charlotte Casiraghi porte pour ce mariage civil (son époux est divorcé et s’était marié religieusement auparavant) une tenue classique dans les tons rose gris avec des nœuds.


Point de chapeau ou de chignon élaboré, juste sa longue chevelure au naturel. Pour la cérémonie civile, Charlotte Casiraghi portait une robe à trois nœuds signée Anthony Vaccarello, styliste belge et directeur artistique chez Yves Saint Laurent, marque pour laquelle la membre de la famille princière prête son image.

© D.R.
La tenue a une certaine ressemblance de coupe avec celle portée par sa grand-mère maternelle la princesse Grace lors de son mariage civil.

© D.R.
Si des photos probablement très sélectives et cadrées circuleront dans les prochains jours, peu d’entre elles filtraient le jour du mariage hormis celle des mariés avec un gentil fan.

Camille Gotlieb, fille cadette de la princesse Stéphanie de Monaco et cousine de la mariée, postait sur son compte Twitter des photos de fleurs et du buffet visiblement servi dans les jardins du Palais princier. Des amies de Charlotte se photographiaient en voiture sur la route du palais.

En plus de la présence logique de la famille Grimaldi, Charlotte a pu compter sur la chaleur de la famille Casiraghi.

Depuis le décès de son père en 1990, la princesse Caroline a toujours continué à entretenir des relations extrêmement proches avec la famille italienne de son époux, assistant aux moments heureux et malheureux de celle-ci.

Une personne également très importante pour Charlotte, sa marraine la comtesse Albina de Boisrouvray, généreuse philanthrope, dont le fils unique François-Xavier était le pilote de l’hélicoptère où perdirent avec lui la vie Daniel Balavoine et Thierry Sabine lors du Paris-Dakar en 1986 quelques mois avant sa naissance.

Un mariage définitivement bien hermétique comme le souhaitaient les mariés.

© Reporters

Un mariage à l’abri des regards indiscrets

Comme pour les mariages civils de ses frères Andrea et Pierre, également célébrés au Palais princier de Monaco, le mot d’ordre était à nouveau : l’intimité.

Bien qu’elle ne soit certes pas princesse, Charlotte Casiraghi est dans tous les esprits considérée de la sorte. Son mariage aurait très bien pu prendre une ampleur plus importante étant la nièce du prince souverain mais la jeune femme a toujours mené sa vie avec beaucoup de discrétion malgré l’intérêt médiatique qui ne l’a jamais quittée depuis sa naissance.

Ce mariage initialement annoncé pour l’été 2018, a été préparé par les mariés avec beaucoup de soin mais aussi beaucoup de secret. Il ne filtre à ce stade que quelques détails.

Ainsi, Dimitri Rassam et Charlotte Casiraghi qui vivent entre Paris, Barbizon, Monaco et Los Angeles, ont fait le choix de déposer leur liste de cadeaux de mariage dans la très select boutique Czarina au Casino de Monte-Carlo. Il y en a pour toutes les bourses d’un service pour 12 personnes à 30.000 euros à un secrétaire datant de 1800 de style chinois à 140.000, à des cadres, chandeliers et autres plus petits objets.

Côté ambiance musicale, le couple a sollicité le groupe italien Alessandro Ristori&The Portofinos très en vogue et qui propose des musiques des années 60 et 70.

L’île de Pantelleria où Carole Bouquet, mère du marié, possède une propriété et Saint Rémy de Provence où la princesse Caroline a vécu plusieurs années avec ses enfants après son veuvage, avaient été évoqués comme des endroits possibles pour les réjouissances mais souhaitant par-dessus tout une fête loin des objectifs de la presse, pas de meilleur endroit que Monaco.

Le Palais princier est d’ailleurs un cadre somptueux. En dehors de la Salle des Glaces où sont généralement célébrés les mariages de la famille Grimaldi, le palais compte une somptueuse cour d’honneur où fut célébré à l’air libre le mariage du prince Albert et de la princesse Charlène, ainsi que de très luxuriants jardins et une piscine, cadre idéal pour une réception.