Un déménagement qui fait (très) mal au porte-feuille.

Actuellement réfugiés dans la luxueuse villa à 18 millions de dollars d'un ami d'Oprah Winfrey, Meghan et Harry mènent enfin la grande vie à Los Angeles. En apparence seulement. Plusieurs médias de part et d'autre de l'Atlantique assurent que les Sussex traversent une bien mauvaise passe financière.

Malgré une fortune estimée à quelque 40 millions d'euros, Meghan et Harry, soucieux de devenir "indépendants financièrement" par-dessus tout, auraient bien du mal à lancer leur nouvelle vie de roturiers. Et le coronavirus n'a pas aidé, mettant la plupart de leurs projets en stand-by. "Cette indépendance, Harry la voulait plus que tout. Mais la vérité, c'est que cela a été délicat de s'adapter à la vraie vie. Il n'a jamais eu à se soucier de l'argent, mais il ne conçoit pas vraiment le fait de budgétiser", glisse une source à In Touch. Alors que leur nouvelle fondation "Archewell" n'a pas encore décollé, qu'Hollywood semble pour l'instant snober l'ancienne actrice et que leurs frais de sécurité sont astronomiques, l'inquiétude grandirait. "Ils dépensent énormément. Ils vont finir ruinés !", prédit cette même source au sujet des Sussex.