Ils n'avaient plus enfilé leur costume de "Royals" depuis janvier 2020 et l'annonce fracassante du Megxit. À l'occasion du Remembrance Sunday, qui avait lieu ce dimanche 8 novembre, Meghan Markle et le prince Harry ont rallié le cimetière de Los Angeles de manière en apparence discrète, mais tout à fait officielle. Une posture à laquelle les Sussex nous avaient déshabitués depuis leur arrivée polémique aux États-Unis.

"Mauvais goût"

Le Prince, qui a toujours l'armée dans le sang, avait épinglé ses prestigieuses médailles au revers de son costume sombre et l'ancienne actrice avait opté pour une robe blazer cintrée Brandon Maxwell. Là, le couple a honoré la mémoire de deux soldats du Commonwealth, dont un pilote de l'Air Force australienne. Le micro-événement n'a pas tardé à être relayé par Omid Scobie, leur voix officieuse dans les médias américains et le coauteur de la biographie explosive Finding Freedom, sur les réseaux sociaux. Photos théâtrales à l'appui. 


Il n'en fallait pas beaucoup plus pour indigner les Britanniques, dont un Piers Morgan remonté comme une pile électrique. "Traiter le Remembrance Sunday comme un coup de pub, et essayer de voler les gros titres aux vrais membres de la famille royale qui accomplissent leur devoir chez eux", a-t-il tweeté, furieux, alors que le Daily Mail prenait le soin de préciser que le Los Angeles National Cemetery avait été privatisé pour les besoins de la séance photo. Un détail jugé "de mauvais goût" et "déplacé" par certains internautes. Entre Meghan Markle, le prince Harry et l'opinion publique, le charme semble rompu à jamais.