Un brin tatillons , Meghan et Harry ? S’offrir le duc et la duchesse de Sussex lors d’une conférence - même virtuelle - n’est pas une mince affaire. Dans des documents obtenus par le Telegraph en exclusivité , on en apprend plus sur la liste des exigences dressée par les ex-membres de la famille royale britannique de l’autre côté de l’Atlantique. Et cela va plus loin que le nombre de zéro lors du virement.

L’argent étant toutefois le nerf de la guerre pour le couple devenu (enfin) financièrement indépendant grâce à son deal XXL avec Netflix, il faut savoir que la somme demandée peut aller jusqu’à un million de dollars pour un seul événement et qu’un certain nombre d’honoraires devront être payés d’avance. "Les honoraires devront être payés directement depuis le compte de l’organisation concernée", lit-on dans les documents de quatre pages leakés. De plus, le Prince et l’actrice s’arrogent le droit de choisir la personne qui se chargera de les présenter, et il en va de même pour le modérateur ou la modératrice.

Si la conférence est en streaming, les parents d’Archie veulent être au fait du format utilisé pour la diffusion pour anticiper tout bug potentiel. Le nombre de personnes dans l’assistance et leur identité intéressent également Meghan et Harry, désormais représentés par l’agence new-yorkaise Harry Walker Agency (HWA). Une chose est sûre : libres, ils ne laissent plus rien au hasard.