Le royaume contre-attaque ? En marge de leur interview-vérité du 7 mars avec Oprah qui noircit déjà les pages des tabloïds britanniques, le prince Harry et, surtout, Meghan Markle se trouvent en proie avec un nouveau scandale. Dans un article à charge du Times , des employés de Kensington Palace ont épinglé le comportement de despote de l'ancienne actrice de 39 ans.

"Désinformation nuisible"

L'épouse d'Harry y est accusée d'avoir fait preuve de "cruauté émotionnelle", poussant deux employés à la démission et sapant la confiance en soi d'un troisième. En octobre 2018, une plainte avait même été déposée par un certain Jason Knauf, secrétaire de communication du couple qui, en passant par les ressources humaines de la Cour, espérait protéger l'ensemble du staff de l'attitude toxique de l'actrice. Plainte qui aurait été vaguement étouffée. Un porte-parole des Sussex n'a pas tardé à répondre à l'affaire, dénonçant "une campagne de dénigrement calculée basée sur une désinformation trompeuse et nuisible". "Nous sommes déçus de voir un média donner de la crédibilité à cette représentation diffamatoire de la duchesse de Sussex", a-t-on ajouté. 


"La Duchesse difficile". Pour rappel, voici le surnom peu flatteur dont Meghan Markle avait hérité lors de son passage au sein de la famille royale britannique.