Depuis qu'il a révélé son homosexualité, le chanteur Mika doit constamment faire face à des propos parfois très durs, même venant de sa propre famille. D'habitude taiseux face aux injures, il a cette fois réagi après avoir vu que les affiches annonçant son concert à Florence avaient été vandalisées. Il a pu y découvrir des tags en noir, des insultes homophobes. 

C'est sur les réseaux sociaux que le coach de The Voice a décidé de briser son silence, après la vague d'indignation de ses fans. "J'avais vu cette photo et mon premier réflexe a été de me taire. Je pensais que c'était mieux d'ignorer ces mots odieux que je connais bien", explique-t-il en italien en utilisant le hashtag #brisonslesilence. "Mais vous avez raison, il faut rompre le silence. Personne n'a le droit de discriminer quelqu'un d'autre", avant de conclure de manière très juste: , "l’amour fait ce qu'il veut", en référence à l'une de ses chansons.