Après avoir remporté l’aventure de sa vie en s’imposant lors de la finale de L’île des héros, Naoil en a connu une nouvelle fin août et ô combien importante. Mais celle-ci ne s’est pas passée comme elle l’imaginait. La lauréate de la dernière saison de Koh-Lanta s’en est ouverte, les larmes aux yeux, sur les réseaux sociaux.

Lorsqu’elle est apparue sur le plateau de la finale de l’émission, en juin dernier, nul ne pouvait ignorer qu’elle était enceinte. Son accouchement était initialement prévu le 6 septembre, mais après une visite médicale, il avait été avancé au 23 août. La nature étant ce qu’elle est, elle en a décidé autrement. Le 20 août l’ex-candidate du jeu de TF1 annonçait avoir perdu les eaux et être à l’hôpital pour donner naissance à son fils. “C’est pour bientôt”, écrivait-elle. Pas tout à fait en réalité…

© INSTAGRAM

Lundi, la jeune femme a indiqué avoir passé cinq jours à l’hôpital avant de donner naissance. “L’accouchement ne s’est pas passé comme je l’avais imaginé comme vous avez pu le suivre dans mes dernières stories”, a-t-elle commenté. “J’ai testé tous les types de déclenchements possibles et imaginables pour accoucher par voie basse […] dont l’ocytocine avec laquelle le col était censé s’ouvrir pour rendre l’accouchement possible. Contractions douloureuses à mort. J’ai demandé la péridurale, moi qui avais la phobie à mort des piqûres.” Mais rien n’y a fait. “Le bébé n’était pas bien positionné pour sortir, ce qui fait que l’accouchement a duré aussi longtemps et que le col ne voulait pas s’ouvrir.” Finalement, c’est donc par césarienne qu’est né le petit Aylan, le 24 août dernier.


Tout est bien qui finit bien pour la lauréate de Koh-Lanta qui aujourd’hui prend son temps pour récupérer et “faire connaissance avec mon p’tit prince.”