Il est partout en ce moment. Chez Ruquier dans «On n'est pas couché», chez Druker pour «Vivement Dimanche», dans les JT.... Florent Pagny s'applique à battre campagne dans les médias pour la promo de son 13ème et dernier album en date, "Vieillir avec toi". Mais on connait la grande gueule du chanteur, jamais à l'abri d'une petite sortie de route. Interviewé par nos confrères du Parisien, celui qui est en outre coach de l'émission «The Voice» sur TF1s'est laissé aller à quelques gentilles piques envers son président dans la tourmente. Après avoir vaguement discutaillé de sa carrière et de sa vie en Argentine, l'ami Pagny a voulu causer politique.

D'abord en raillant la fiscalité, sur le refrain habituel: "C’est le contraire de ce qu’on doit proposer pour s’en sortir. Celui qui va bosser et qui gagne de la thune, si on lui en laisse un peu, il peut faire bouffer beaucoup de monde." Puis en félicitant son Ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, pour ses prises de position et les sanctions à l'encontre de l'humoriste et polémiste Dieudonné. Enfin, en commentant les déboires sentimentaux de François Hollande...

"Le pauvre François, une fois encore, s'est fait gauler... Même avec un casque! Après, chacun fait ce qu'il veut de son cul. Mais à un tel niveau de responsabilités, soit tu es capable de t'organiser pour que personne ne soit au courant, soit tu as le pouvoir de tout bloquer, comme François Mitterrand." Mieux encore, toujours aussi libre de penser, le Français a même donné un conseil directement au Président: "Attends mon pote, tu es président, c'est 24 heures sur 24 pendant cinq ans. La vie privée, tu oublies. Ou démerde-toi pour qu’elle ne soit pas dans les journaux."

Ultime pirouette, Florent Pagny de scalper une dernière fois François Hollande pour la route: "Là, ça fait un an et demi qu’il est en place, et j’ai l’impression que ça en fait quatre."