Depuis la diffusion du documentaire "Je ne suis pas une salope" de Marie Portolano, Pierre Ménès est dans la tourmente. Si une séquence où il est confronté à ses actes avait d'abord été censurée du documentaire par Canal +, elle avait été ensuite diffusée sur TPMP, en sa présence.

Dans cette séquence, Marie Portolano lui demandait s'il pourrait à nouveau soulever la jupe d'une collègue, ce à quoi il avait répondu par un laconique: "Bah oui".

Sur le plateau de TPMP, il était revenu sur ses propos en admettant avoir de "profonds regrets".


Malgré cela, EA Sports, éditeur du célèbre jeu FIFA, a annoncé la fin de sa collaboration avec Pierre Ménès alors que du côté de Canal + une enquête interne aurait été lancée, afin de faire toute la lumière sur cette affaire. Entre-temps, une autre séquence avait également été dévoilée, dans laquelle il évoquait son baiser forcé à Isabelle Moreau.

Ce lundi, c'est sur Twitter que Pierre Ménès s'est exprimé. En mentionnant Isabelle Moreau, Marie Portolano et Francesca Antoniotti, les 3 victimes de ces agissements, il a posté un message d'excuse.

"Depuis la diffusion du doc de Marie Portolano, beaucoup de victimes se sont exprimées, notamment à mon encontre. J'écoute et je respecte cette parole libérée. Après avoir échangé avec chacune de ces victimes et après avoir lu tous vos messages sur les réseaux sociaux, je tenais à tous vous dire que je regrette sans aucune ambiguïté tous ces gestes du passé qui ne se justifiaient aucunement. J'ai causé de la peine et de la gêne à des amies sans jamais avoir eu l'intention de le faire directement ou indirectement. C'est pour toutes ces raisons que je réitère mes regrets et mes excuses les plus sincères."