People & Royals

Un étudiant de 19 ans qui avait traité le prince Harry de "traître à la race" sur un réseau social, accompagnée d'une image menaçante, a été condamné mardi à quatre ans et trois mois de prison ferme par un tribunal londonien. Michal Szewczuk avait posté une image du duc de Sussex un pistolet contre la tête, sur fond de sang, sur Gab, réseau social prisé des partisans de l'extrême droite.

L'image, qui contenait aussi une croix gammée couverte de sang, était assortie de la phrase "A bientôt, traître à la race", un message posté en août 2018, quelques mois après le mariage du prince Harry avec Meghan Markle, une Américaine métisse.

Poursuivi pour incitation au terrorisme et possession de matériel terroriste, notamment le White Resistance Manual, un livre circulant dans les milieux suprémacistes et qui explique notamment comment fabriquer des bombes artisanales, et un manuel réalisé par Al-Qaïda, Michal Szewczukle a plaidé coupable.

Le jeune homme, originaire de Leeds, a été condamné par la Cour criminelle de l'Old Bailey, aux côté d'Oskar Dunn-Koczorowski, un Londonien de 18 ans, qui avait plaidé coupable d'incitation au terrorisme.

M. Dunn-Koczorowski a été condamné à 18 mois de prison ferme. Dans ses messages postés sur Gab, il soutenait le néo-nazi Anders Brevik, auteur d'une tuerie qui a fait 77 morts en 2011 en Norvège, et approuvait les menaces de nettoyage ethnique des Albanais.

La juge Rebecca Poulet a estimé que les deux hommes avaient fait la promotion d'une idéologie d'une violence extrême inspirée par des groupes néo-nazis. "Les messages que j'ai vus et lus sont à la fois odieux et de nature criminelle en raison de leur intention claire d'encourager les actes terroristes", a-t-elle déclaré.