Grâce à l'incontournable biographie Finding Freedom, qui sort ce 11 août, l'histoire d'amour entre Meghan et Harry prend des airs d'Out of Africa. Tels Robert Redford et Meryl Streep, c'est en effet au Botswana que le Prince et l'actrice ont appris à mieux se connaître, six semaines après leur premier rencard en juillet 2016. Là, le comportement de la star de Suits aurait véritablement fait succomber le fils de Diana, apprend-on dans l'ouvrage.

"Harry a été agréablement surpris par l'attitude très terre-à-terre de Meghan. Pendant ces jours de camping (dans une retraite luxueuse où louer une tente coûte 1500 euros la nuit), Meghan Markle nettoyait son visage avec des lingettes pour bébé et se promenait joyeusement dans les bois si elle avait besoin d'une pause toilette", peut-on lire dans le Daily Mail dans des propos traduits par RTL. Harry, qui a connu les aléas d'un mode de vie spartiate durant ses années à l'armée, ne s'attendait visiblement pas à ce que la Californienne fasse ses besoins avec autant d'aisance dans les bois. Croyez-le ou non, cela aurait donc contribué à décupler ses sentiments naissants envers Meghan Markle. Un peu moins de deux années après ces vacances hors du temps, les baroudeurs se disaient "oui" à Windsor devant l'ensemble de la famille royale britannique.