Alors qu'il est présent à la troisième université citoyenne d'Avignon ce samedi, Francis Lalanne est interviewé par deux journalistes de l'émission Quotidien. Si l'échange débute de manière cordiale et courtoise, le ton monte lorsque le chanteur est interrogé sur les propos tenus par Jean-Marie Bigard le 22 mai à Paris. Pour rappel, sur l'esplanade du Trocadero, l'acteur avait traité Agnès Buzyn, l'ex-ministre de la Santé, de "connasse" et avait incité à ce qu'elle "crève".

Francis Lalanne n'apprécie visiblement pas que le journaliste aborde ce sujet délicat et s'emporte alors complètement. " Je n'aime pas la façon dont vous présentez les choses, c'est de la manipulation", déclare-t-il notamment, avant d'interdire aux journalistes d'utiliser les images pour leur reportage.



Face à l'entêtement des journalistes, le chanteur français se lève et se dirige ensuite vers le cameraman en lui demandant d'arrêter de filmer. " Enlevez ce qu'il y a sur cette caméra", hurle-t-il à plusieurs reprises, de plus en plus sur les nerfs. On voit alors la caméra trembler, et différents témoins tenter de s'interposer pour essayer de calmer le chanteur.

 

Une plainte déposée par Quotidien

Sur le plateau de Quotidien ce lundi, le journaliste en question, Paul Larrouturou, a affirmé que son collègue cameraman et lui-même ont été physiquement agressés par le chanteur: " Nous avons pris le premier train pour rentrer à Paris, nous sommes allés directement aux urgences de l'hôpital Cochin (...). Les médecins ont diagnostiqué pour Paul Bouffard un traumatisme crânien et une tendinite post-traumatique à l’épaule gauche. A titre personnel, j'ai une entorse au poignet droit après avoir pris un coup en tentant de m'interposer". 

 

L'émission a déposé plainte pour agression, a confirmé Yann Barthès en fin de séquence. Francis Lalanne, pour sa part, assure qu'il n'a pas frappé les journalistes.