François Hollande est toujours dans l'œil du cyclone depuis la révélation d'une potentielle relation amoureuse secrète avec Julie Gayet dans les pages du magazine «Closer». Son prédécesseur prévenait pourtant déjà en 2008. Nicolas Sarkozy avait alors profité d'un point presse pour clarifier les choses à propos de son couple avec Carla Bruni et expliqué aux journalistes le pourquoi du comment de sa gestion de l'affaire.

À l'époque, le président et la chanteuse s'était fait surprendre et tirer le portrait par les paparazzis à plusieurs reprises, à Disneyland d'abord, puis lors d'une escapade égyptienne en privé. Nicolas Sarkozy avait alors décidé de contrôler ces fuites en livrant lui-même la vérité aux médias. Dans cette étonnante vidéo prémonitoire, il affirme: "Avec Carla nous ne voulions pas nous cacher, je ne voulais pas qu'on prenne une photo de moi au petit matin, glauque (...) Je ne voulais pas que sous le manteau vous décriviez la même hypocrisie" (à 2 min 29 sec, NdlR.).

Ce qu'expliquait et craignait Sarkozy en 2008 est exactement ce qui vient d'arriver à François Hollande en ce début d'année. Et la coïncidence fait sourire. Ce mardi après-midi, l'actuel président des Français devrait en tous cas s'exprimer lors d'une conférence de presse qui, au départ, devait traiter de la situation économique de l'Hexagone. Nul doute que son discours sera écouté avec attention.