Rendez-vous télévisuel annuel incontournable pour des millions d’Américains, la mi-temps du Super Bowl, finale du championnat de football américain remportée par les Buccaneers de Tampa Bay, a une nouvelle fois été à la hauteur de sa réputation en proposant un show grandiose. Un quart d’heure durant, The Weeknd a tout fait pour mettre le feu sur la “pelouse” du Raymond James Stadium de Tampa, en Floride.

Le Canadien a enchaîné ses tubes, lui qui n’en compte pas moins de sept classés dans le Top 30 d’iTunes, dont l’’indémodable “Blinding Lights” toujours au sommet un an après sa sortie ! Un spectacle qui avait tout d'un pied de nez adressé à la pandémie de Covid-19 qui paralyse le monde du divertissement et de la culture depuis bientôt douze mois. Le chanteur était notamment entouré de nombreux figurants pour le final interprété sur le terrain. De quoi faire s'arracher les cheveux au plus zen des épidémiologistes...


Le nouveau roi de la pop casse sa tirelire

Pour en mettre plein la vue au public et aux millions de téléspectateurs, The Weeknd n’a pas hésité à casser sa tirelire. Selon son manager, il a sorti 7 millions de dollars de sa poche en plus des 10 millions habituellement dévolus à l'exercice par les organisateurs, pour faire de cette performance ce qu’il rêvait qu’elle soit, à savoir un spectacle digne du cinéma plus qu’un concert à proprement parler. D’où une séquence qui avait tout d’un clip vidéo sur “Can’t Feel My Face” dans laquelle une caméra virevolte autour de lui alors qu’il évolue dans une sorte de dédale dans lequel s’engouffrent des dizaines de figurants habillés comme le chanteur, les visages bardés de bandages, comme dans la vidéo originale du titre.

© AP

Pas l’unanimité

Malgré cette débauche de moyens financiers et techniques, The Weeknd n’a pas remporté l’adhésion de tous. Ils sont nombreux à avoir détourné sur les réseaux sociaux des passages de sa prestation au lieu de saluer les efforts fournis.


“J’ai adoré le moment où The Weeknd a montré au Super Bowl ce que les profs voient pendant les cours à distance”


"Rudy Giuliani (avocat de Donald Trump, NdlR.) à la recherche les fraudes électorales "

Il est vrai qu’au terme des quinze minutes menées tambour battant, l’émotion ressentie n’était pas du même ordre que celle connue lorsque, par exemple, Prince avait littéralement envoûté le 41e Super Bowl disputé en 2006 avec en final, une magistrale interprétation de “Purple Rain” donnée sous… une pluie battante, elle aussi.

Qu’importe, le Canadien, même s’il a aussi été boudé par les Grammy Awards cette année, sait que son public sera au rendez-vous de la tournée mondiale qu’il a projeté pour l’année prochaine. Celle-ci fera étape pour deux dates en Belgique, les 28 et 29 septembre 2022. Ce sera au Sportpaleis d’Anvers.

© AP

Fast and Furious 9 arrive…

Autre sommet de la soirée, la divulgation d’un nouveau spot annonçant l’arrivée du neuvième volet de la saga Fast and Furious. de quoi mettre l’eau à la bouche des fans même si aucune date de sortie n’a été confirmée.