L'annonce a fait l'effet d'une bombe au Royaume-Uni. Ce mercredi 8 janvier, Meghan et Harry ont fait part de leur volonté de se mettre en retrait de leurs obligations. Voulant s'éloigner de la fonction royale, le couple a également émis le souhait de prendre leur "indépendance financière". Une sortie qui a poussé la reine Elizabeth II à organiser ce lundi 13 janvier une réunion de crise avec les autres membres de la famille royale. Ces derniers se sont par ailleurs jusqu'à présent montrés très discrets, ne se prononçant pas sur la décision du duc et de la duchesse de Sussex.

Un silence qui a été brisé ce dimanche 12 janvier par un ami du prince William. Selon ce proche, l'époux de Kate aurait reçu un mail de son frère quelques minutes avant que l'annonce officielle soit faite, comme le rapporte le Sunday Times. Le père de la princesse Charlotte s'est montré très attristé. "J'ai enlacé mon frère durant toute notre vie et je ne peux plus le faire. Nous sommes des entités distinctes", aurait-il confié à son ami. Mais le prince William a toutefois tenu à apporter son soutien à Harry et Meghan, expliquant que c'était tout ce qu'il "pouvait faire à présent". "J'espère qu'un moment viendra où nous nous retrouverons, aurait-il conclu. Je veux que tout le monde reste solidaire". 

Au cours de la réunion de crise organisée par la reine, les membres de la famille royale ainsi que Harry et Meghan devront mettre au point la marche à suivre pour les mois à venir. Il serait notamment question de la dotation que le prince Charles accordera à son fils ainsi que des titres que le duc et la duchesse de Sussex conserveront.