Depuis la 45e cérémonie des Césars, le monde du cinéma est profondément divisé sur les accusations de viol à l'encontre du réalisateur Roman Polanski.

Olivier Carbone, directeur de casting bien connu du cinéma français, a bien choisi son camp. Sur Facebook, il s'est étendu dans un post à l'encontre d'Adèle Haenel, l'actrice française qui accuse Roman Polanski de viol.

"Vu mes sources Haenel, tu vas avoir une bonne surprise très prochainement, avec une bonne omerta, carrière morte bien méritée qui lui pend au nez", a écrit Olivier Carbone sur le réseau social lundi soir, s'en prenant directement à la jeune actrice française. Plus loin, il ajoute, toujours avec autant de violence : "Haenel tu es minuscule par rapport au talent de Roman ! Tu es qui pour avoir un melon et te la raconter comme ça face à un monstre vivant ! Tu fous la gerbe !".


Olivier Carbone réagit, par ce post, au comportement de plusieurs actrices lors de la cérémonie des César, dont Adèle Haenel, qui ont quitté la salle lorsque Roman Polanski a reçu le César du meilleur réalisateur. "Vous êtes tous des gros minables de vous comporter comme des hyènes sur Polanski! Vous n'aviez qu'à pas aller à la cérémonie un point c'est tout ! Et cette conne de Foresti ! Lynchage inacceptable!", s'exprime-t-il encore, faisant référence aussi à l'attitude de Florence Foresti, la maîtresse de cérémonie, qui a claqué la porte des César, "écoeurée" de devoir remettre un prix à Polanski.

Une carrière réellement à l'arrêt pour Sand van Roy

Le post en question a entre-temps été supprimé par le directeur de casting, qui a notamment travaillé pour "La Môme", "Low Cost" et "Inglorious Basterds", mais de nombreux internautes ont eu le temps d'en faire des captures d'écran et de les diffuser.

Sur Twitter, l'un d'eux a d'ailleurs interpellé l'actrice belgo-néerlandaise Sand van Roy, qui a déposé deux plaintes pour viol, en 2018, à l'égard d'un autre réalisateur bien connu : Luc Besson.

La jeune femme de 29 ans a côtoyé le cinéaste français pendant près de deux ans, et aujourd'hui, un an après avoir déposé plainte contre lui pour viol, elle affirme que sa carrière a été anéantie par cette affaire. "J'ai eu zéro casting depuis que j'ai porté plainte et mon agent m'a laissé tomber", a écrit Sand van Roy sur Twitter, en réaction aux propos d'Olivier Carbone. "Je suis fauchée. J'ai repris mes études mais je n'ose pas échanger avec les autres étudiants car quand on me cherche sur Google, on croit que je suis une menteuse et une pute".