On savait déjà que le chanteur Yannick Noah ne portait pas Marine Le Pen dans son coeur. Les deux s'étaient déjà brouillés en 2013. Yannick Noah avait réclamé 50.000 euros de dommages et intérêts à la présidente du Front National pour avoir été qualifié d'"exilé fiscal" mais avait finalement été débouté. 

Nouvel épisode : la dernière chanson de Yannick Noah "Ma colère", une déclaration de tolérance sans grande subtilité. Son refrain fait référence à son ennemi juré, le Front National, avec ces paroles : "Ma colère n'est pas un front, elle n'est pas nationale". Bref, il fallait peut-être que l'ex-tennisman s'attende à être taclé...

Et Marine Le Pen ne s'est pas privée pour railler cette nouvelle chanson :"Je la trouve indigente. Je trouve que les paroles sont assez mauvaises. Quant à la musique d'ascenseur sur laquelle on l'a collée, je ne suis pas sûr que ça fasse beaucoup de ventes", a déclaré Mme Le Pen, avant de poursuivre .Avec si peu de finesse, fallait peut-être qu'il s'attendre à être taclé.

Le conseiller principal de Marine Le Pen , Florian Philippot, lui, réagit ironiquement sur Twitter, remerciant le chanteur pour "son coup de pub". En espérant que le nouveau « tube » de la personnalité la plus appréciée des Français n'ait pas cet effet indésirable.