Psycho et bien-être

La semaine dernière je vous parlais des résolutions de début d’année. Vaste sujet qui a soulève un enthousiasme... qui retombe très (trop) souvent bien vite ! Je ne serais donc pas étonné de voir les statistiques du bonheur stagner une nouvelle fois sous la barre des 50% en fin d’année...


Pourquoi a-t-on si peur de s’engager ? C’est pourtant là une question essentielle tant pour vous que pour les autres. Comment peut-on s’attendre à l’amour, le succès, la santé si nous ne sommes pas capable de nous engager avec nous-même ? Nous devons nous dire que cette année, nous serons prêts à mettre en œuvre tout ce qui est possible, et que personne ni rien ne pourra nous empêcher de tendre vers le bonheur. Ni la météo, ni le gouvernement, ni les grèves éventuelles, ni la malchance, ni les nouvelles du jour ne parviendront à nous dévier de notre but !

Mais deviendrait-on pour cela égocentrique ? Pas pour autant, l’idée est de commencer par soi, pour mieux donner. Exemples : en tant que parent, débuter sa journée par une routine matinale de 10 min pour être suffisamment disponible pour les enfants. Au boulot, prendre le temps de manger sereinement pour améliorer son efficacité dans l’après-midi. En société, être en forme pour éviter les réactions émotionnelles face aux événements parfois dramatiques.

Suite à l’actualité de la semaine dernière, beaucoup d’émotions sont remontées à la surface et les réseaux sociaux sont devenus lieux de débats et d’exutoires, un contraste entre l’ambiance de fête, de repas copieux et des souhaits de meilleurs vœux échangés quelques jours auparavant.

Que peut-on y faire ? Se prendre en main : choix de ce que l’on mange, des impacts de notre mode de vie sur notre santé, de ce qui fait du bien au corps, de la réflexion et de la connaissance de soi et des autres.

Si le lien entre une prise en main personnelle et la charge émotionnelle liée à de tels événements vous étonnent, c’est que la relation entre le corps et l’esprit n’est pas encore très claire. En effet, ce que nous mangeons, nous respirons, nous digérons a une influence directe sur notre système hormonal. Exemples ?

- Un manque de sucre entraîne un manque de confiance en soi,

- un excès de cortisol entraîne de l’agressivité,

- un excès de toxines entraîne le stress, etc.

En prenant une responsabilité sur notre santé, nous augmentons les chances de réactions constructives dans les situations de stress, tant personnelles que sociales et cela est clairement le meilleur investissement personnel que nous puissions faire pour vivre heureux et longtemps.

Découvrez dans la vidéo qui suit les 7 sources de stress sur lesquelles vous pouvez avoir une influence cette année.

Des questions ? Des infos supplémentaires ? www.inshapetogrow.com/