Psycho et bien-être

Parce que les Belges dorment actuellement trop peu et rencontrent régulièrement des troubles du sommeil, voici les conseils d’un expert en la matière pour dormir – à nouveau ! – comme un nouveau-né.

Nuits trop courtes, apnées du sommeil, nuisances sonores, insomnies, ronflements… Les nuits sont, à l’heure actuelle, trop peu réparatrices pour la plupart des Belges. Selon une étude publiée récemment, 82% de la population dormirait moins que les 7,5 heures par nuit recommandées, et 18% des dormeurs belges se réveilleraient systématiquement pendant la nuit. Une période de sommeil trop courte peut avoir de nombreuses répercussions à court ou à moyen terme, que ce soit sur le plan physique ou intellectuel. Somnolences, anxiété, diabète, fringales excessives, affaiblissement du système immunitaire, trous de mémoire, émotivité exacerbée, risque accru de développer un cancer… font partie des symptômes couramment identifiés chez les « petits » dormeurs.

Mais, alors, comment retrouver des nuits sereines et réparatrices ? A l’approche de l’hiver, c’est l’occasion ou jamais de se débarrasser définitivement de nos manies malsaines pour renouer avec une série de bonnes habitudes ! Parce que nous passons près d’un tiers de notre vie au lit, voici les six conseils de Ludovic Woronoff, responsable du développement de la marque Albert Matelas, pour bénéficier de nuits sereines et réparatrices.

1. Adoptez des rituels

Outre le fait de manger à heure fixe et de manière assez frugale, plusieurs petits rituels peuvent aider à bien dormir. Parmi ceux-ci, on retrouve le fait de diminuer la fréquentation des écrans (tablettes, smartphones, ordinateurs…). « Leur lumière bleue, proche de la lumière du jour, va avoir la fâcheuse tendance à vous tenir éveillé(e) », explique Ludovic Woronoff. « Mieux vaut donc les écarter une heure avant de se mettre au lit ». A la place, privilégiez un bon livre avec une tisane (voir notre paragraphe n°4).

2. Se dépenser suffisamment en journée

Si vous aviez l’habitude d’aller courir ou de fréquenter la salle de sport en soirée, bannissez définitivement cette (mauvaise) habitude. En effet, « si le sport est excellent pour la santé, il vaut mieux le pratiquer en journée », préconise notre interlocuteur. Dès 19h, la température du corps commence à baisser, signe que l'organisme se prépare au repos. En augmentant le rythme cardiaque, la pratique sportive maintient une température corporelle plus élevée et réveille l'organisme, perturbant ainsi le rythme biologique. Si votre emploi du temps ne vous permet pas de faire du sport en journée, prenez une douche tiède, et attendez au moins deux heures après la fin de votre séance pour aller vous coucher.

3. Veiller à la qualité de sa literie

Un matelas usé par le temps et un sommier peu adéquat peuvent clairement nuire à la qualité du sommeil. En général, « nous préconisons de changer de literie (matelas et sommier) tous les dix ans », développe notre expert. Et vous, quel âge a votre literie ? Regardez de ce côté-là s’il n’est pas temps de faire place à la nouveauté et n’hésitez pas à faire appel à des spécialistes du domaine pour bénéficier de conseils adaptés à vos besoins.

4. Eviter les excitants

Si vous êtes fan de café ou de thé, alors vous allez être déçu(e)… Afin de vous garantir une nuit en continu, il est préférable d’éviter de boire du thé, du café ou encore des boissons au cola après 16h. « La caféine rallonge le temps d’endormissement et raccourcit la durée de sommeil ». Plutôt qu’une boisson excitante, « privilégiez les infusions à base de plantes apaisantes et relaxantes (camomille, verveine, tilleul, passiflore…) ». Si vous êtes quelque peu enrhumé(e) ou fatigué(e), un lait chaud avec une cuillère de miel vous fera également le plus grand bien. Et pour ceux et celles qui pensent que l’alcool favorise l’endormissement, détrompez-vous ! S’il donne l’impression de vous faire dormir plus vite, l’alcool favorise les réveils nocturnes intempestifs. Le soir, si l’envie est là, buvez un verre de vin… Pas plus !

5. Instaurer une atmosphère sereine

Si les disputes et les résolutions de problèmes tant personnels que professionnels sont à bannir avant l’heure du coucher, vous devez également veiller à ce que votre chambre soit un véritable sanctuaire où les écrans et les tensions sont littéralement interdits ! « La température doit idéalement y être de 19°C, quitte à porter des chaussettes pendant quelques minutes le temps de se réchauffer les bouts de pied », recommande le gérant d’Albert Matelas. Certains scientifiques ont en effet démontré que réchauffer ses extrémités favorise la vasodilatation des petits vaisseaux et donc, la circulation sanguine. Un processus qui contribue grandement à l'endormissement, au même titre que les relations sexuelles. Alors, dites bye-bye aux écrans et bonjour aux rapprochements amoureux !

6. Pénombre et silence

Le noir complet participant à l’endormissement, « fermer les volets, stores ou rideaux occultants de la chambre avant de se glisser sous la couette est capital » selon notre spécialiste. Si la pièce n’est pas assez sombre à votre goût, n’hésitez pas à porter un masque de nuit. L’absence de bruit est également bénéfique pour un sommeil de qualité. Si votre conjoint(e) ronfle ou si vos voisins sont bruyants, faites des bouchons d’oreille vos nouveaux meilleurs amis !

Infos : www.albert-matelas.fr