Venir à bout d'une vilaine gueule de bois...

Terry Lidarssi, naturopathe Publié le - Mis à jour le

Psycho et bien-être

La première chose à faire le lendemain d'une soirée trop arrosée? Evitez à tout prix le paracétamol, contrairement aux idées reçues. Voici les conseils de la semaine de Terry Lidarssi !

Vous avez mal au crâne, des nausées, la bouche pâteuse, la sensation d'être patraque, déshydraté. En plus vous ne supportez plus aucun bruit ou lumière vive, votre estomac vous fait mal et vous vous jurez que vous ne recommencerez plus jamais ? C'est simple, la seule idée d’une goutte d’alcool vous rend malade... Bref, vous avez une gueule de bois ! Heureusement, il y a des remèdes efficaces contre la gueule de bois. La première chose à faire ? Evitez à tout prix le paracétamol après une soirée arrosée, contrairement aux idées reçues. Même si le paracétamol est bien sûr utile et efficace dans d'autres cas !

De nombreuses personnes ont en effet la dangereuse habitude de prendre du paracétamol après une soirée arrosée, pour soi-disant limiter les effets de la gueule de bois. C’est une erreur. Le paracétamol est métabolisé par le foie. Pour ce faire il va utiliser un puissant antioxydant « le glutathion peroxydase ». Malheureusement, le glutathion peroxydase vient rapidement à manquer et l’excédent de paracétamol va altérer les cellules hépatiques.

Si cela se produit de manière trop importante, le foie peut être débordé. Arrive alors ce que les médecins appellent « l’insuffisance hépatique aiguë ». En d’autres mots, un ticket pour la greffe de foie, voire pire! Le risque est encore plus grand si on y ajoute la consommation d’alcool répété et certaines maladies comme la cirrhose, l’hépatite C ou le VIH qui affaiblissent le foie.

Que faire alors ?

Utilisez de l'huile essentielle de menthe poivrée (mentha piperita) : deux gouttes prises dans une cuillère à café d’huile ou de miel ou sur un sucre. C’est excellent contre le mal de tête, les nausées et très bon pour la digestion. Se masser les tempes et le haut de la nuque avec quelques gouttes (à répéter au besoin).

Buvez beaucoup d'eau pour vous réhydrater.

Dès que ça commence à aller mieux, une petite promenade en extérieur permettra à votre organisme d’éliminer pas mal d’acide et de vapeurs d’alcool.

Vous pouvez manger, mais léger pour ne pas encore plus fatiguer votre foie.

Vous pouvez aussi penser au fruit de la plante Chardon Marie, Silybum marianum, sous forme de gélules ou de tisane (boutique bio). Elle est un nettoyant et protecteur très puissant du foie et de la vésicule biliaire. Cela vous remettra sur pied assez vite, mais ce n’est pas une raison pour recommencer de plus belle !

Au fait, des études démontrent que le fait de boire un verre d’alcool pour se sentir mieux est une ineptie et que cela aggrave fortement les risques pour votre foie. Ce foie qui, soit dit en passant, fait tellement de choses et est tellement important pour notre survie qu’il ne peut être remplacé par aucune machine, contrairement au cœur et aux reins, par exemple. Alors prenons en soin !

Le remède le plus efficace restant la prévention, on vous conseille bien sûr de boire avec modération. Surtout que l’abus d’alcool a bien d’autres actions fortement délétères sur notre organisme, notre entourage, notre vie sociale et notre société.

Terry Lidarssi, naturopathe

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

cover-ci

Cover-PM