Quiz & Concours

Tout n’est pas parfait dans notre petit royaume. Mais, globalement, il fait bon vivre en Belgique. Le niveau de bien-être y est un des plus élevés au monde. Notre système de sécurité sociale est unique. Préservé des cataclysmes climatiques, le pays offre des conditions de vie agréables aux Belges et aux nombreux expatriés et étrangers qui choisissent notre royaume pour patrie.

Mais un danger guette notre pays : l’extrême complexité des institutions belges a pour conséquence d’éloigner le citoyen du monde politique. Le fédéralisme que les hommes politiques ont choisi d’appliquer à la Belgique était une manière de répondre aux légitimes aspirations régionales. Mais, contrairement aux autres systèmes fédéraux, il s’agit d’un fédéralisme de déconstruction et non de construction : on n’a pas décidé ce que Wallons, Bruxellois, Flamands et Germanophones allaient faire ensemble mais plutôt ce que chacun ferait dans son coin. Les mécanismes de concertation virent à la confrontation. Depuis 50 ans, nos élus ont passé un temps infini à remodeler la Belgique. Le résultat est-il à la hauteur des attentes? Ces débats ont fait couler beaucoup d’encre et de salive. Mais pas de sang. C’est là, la force des Belges : patiemment pacifistes, ils observent et acceptent avec humour.

Au fil des ans, la Belgique a accumulé une série de pathologies : imbroglio institutionnel, absence de sentiment national, affaires, rivalités sous-régionales, etc… Ces problèmes poussent une partie des citoyens à préférer les solutions simplistes proposées par les nationalistes, les populistes, les extrémistes. D’où cette question : nos hommes politiques sont-ils encore à la hauteur des enjeux? Comment redonner du souffle au pays ? Comment réenchanter notre démocratie ? Les élections y changeront-elles quelque chose?

19h30: ouverture des portes

20h: conférence

21h30: drink


Toutes les infos et inscription: https://ipmevent.be/evenements/conference-les-pathologies-de-la-belgique/