Royals

Des experts se sont penchés sur la lettre écrite par la duchesse de Sussex à son père. Et ils ne sont pas tendres avec elle.


« Papa, j’ai le coeur brisé. Je t’aime. Je n’ai qu’un père. S’il te plaît, arrête de m’attaquer dans les médias pour que l’on puisse réparer notre relation ». En août dernier, trois mois après son mariage à Windsor, Meghan Markle adressait ces mots déchirants à son père, Thomas. Cette semaine, la lettre manuscrite de 5 pages a fait surface. L’occasion de mieux comprendre la relation complexe que la Duchesse entretient avec son père, et in fine, de mieux cerner l’ancienne actrice. Pour cela, le Daily Express a demandé à des experts d’analyser l’écriture « ultra stylisée » de cette passionnée de calligraphie.

Entre les lignes

Pour Emma Bache, la plume « extrêmement prudente » de Meghan Markle traduit une personnalité de « show woman narcissique ». « Elle sait très bien que le monde entier a les yeux rivés sur elle et c’est exactement ce qu’elle aime », poursuit l’experte. « Ce n’est pas une femme spontanée ou créative, mais une poseuse et une stratège accomplie. On voit énormément d’émotion et d’énergie, mais elle est à la fois consciente d’elle-même et autocentrée », estime-t-elle. Elle parvient également à percevoir l’« anxiété » de Meghan Markle, car malgré tous ses efforts pour garder le contrôle, son écriture serait parfois plus flottante. Tracey Trussell, une autre experte interrogée, estime que son style « peu naturel » dévoile une personnalité de « perfectionniste qui désire cacher ses véritables sentiments ».


Alors que sa lettre est décortiquée de bout en bout, Meghan Markle s’est rendue au Musée d’Histoire naturelle de Londres au bras du prince Harry ce mardi 12 février. La future maman, vêtue d’une robe immaculée signée Calvin Klein, a assisté à « The Wider Earth », une pièce de théâtre qui rend hommage à Charles Darwin.