"L'homme et la machine" à Bois-du-Luc

L'ancien site minier vient d'ouvrir un parcours-spectacle à la fois instructif, esthétique et émouvant. Ou les nombreux métiers qui faisaient tourner le charbonnage.

CLAIRE BORTOLIN
"L'homme et la machine" à Bois-du-Luc
©http://www.hainaut.be

En plein coeur de la région du Centre, le site de Bois-du-Luc était une véritable société en soi, qui vivait pratiquement en autarcie selon une vision paternalisme typique du XIXe siècle, avec ses bâtiments industriels, administratifs, ses ateliers, ses écuries et sa fosse, mais aussi ses maisons ouvrières construites en carrés, ses écoles, son hopital, son église.

Depuis une quinzaine d'années, l'équipe de l'Ecomusée régional du Centre tente de sauver tout ce patrimoine industriel et historique et vient de franchir une étape importante en inaugurant récemment le parcours-spectacle intitulé L'homme et la machine. L'ambition: faire revivre cette vie quotidienne de l'ancien charbonnage, avec tous les métiers qui gravitaient autour.

Non pas un énième musée de la mine qui ne se tourne que vers le passé, mais tout un site entièrement mis en scène pour mieux nous représenter ce que des milliers de gens ont vécu chaque jour, il y a moins d'un siècle, et ce que d'autres vivent encore ailleurs.

Un parcours truffé de détails historiques, qui attirera aussi les amateurs d'archéologie industrielle par la rareté de certaines pièces et la splendide mise en valeur, en fin de parcours, de la Fosse Saint Emmanuel et du châssis à molette à travers un spectacle sons et lumières.

La visite comprend deux parties assez différentes: la première, où l'on parcourt le site à la découverte des petits et grands métiers, la seconde où l'on pénètre dans l'antre de l'ancienne fosse, merveilleusement restaurée, se focalisant davantage sur le métier du mineur. Chaque visiteur est muni d'un système d'audio-guidage qui lui fera vivre la journée du 19 mai 1922 telle que la vécut Florent, mineur à Bois-du- Luc.

Du bureau du directeur à la salle de paie, en passant par le bureau des ingénieurs, Florent arrive ensuite au sein des ateliers, de la fonderie, de la forge, du paveur, du sabotier, traverse une ruelle où sont installés l'épicerie, le marchand de tabac et le cordonnier.

Pour faire vivre les lieux, les Ateliers de l'art du feu s'y sont installés, refaisant devant les visiteurs les gestes ancestraux du forgeron et du fondeur. Vient ensuite la fosse et son immense espace consacré à la vie de la mine sous tous ses aspects, qui se termine par deux salles de réflexion, l'une proposant des photos d'enfants au travail, l'autre parlant de la place de la femme. Interpellant.

© La Libre Culture 2000


Ecomusée de Bois-du-Luc, à Houdeng-Aimeries. Infos au 064.28.20.00. Accès: E 19-E 42, sortie 21. Ouvert de mai à octobre, sauf le lundi.