L'Everest interdit aux moins de 16 ans

Les montagnes du Népal, comme certains films, seront désormais réservées aux adultes, à commencer par l’Everest. Le gouvernement de Katmandou a décidé d’interdire ses sommets au moins de 16 ans pour empêcher des adolescents avides de gloire de se mettre en danger par bravade.

AFP
L'Everest interdit aux moins de 16 ans
©www.everest.simobil.si

Le gouvernement de Katmandou a décidé d’interdire ses sommets au moins de 16 ans pour empêcher des adolescents avides de gloire de se mettre en danger par bravade. L’interdiction devrait entrer en vigueur rapidement. En mai dernier, un jeune Népalais de 15 ans, Temba Tsheri, est devenu le plus jeune alpiniste à gravir l’Everest, le plus haut sommet du monde à 8.848 m, un exploit que la nouvelle politique des autorités de Katmandou devrait pérenniser. En 2000, à seulement 14 ans, il était parvenu à une vingtaine de mètres seulement du sommet mais avait dû faire demi-tour après des gelures des mains qui se sont traduites par l’amputation de cinq doigts.

S’il veut limiter l’ardeur des très jeunes alpinistes, le Népal cherche aussi à encourager les autres au moment où le tourisme est frappé par les retombées des attentats du 11 septembre aux Etats-Unis et l’intensification de la guérilla maoïste dans le royaume himalayen. Le ministère du Tourisme a décidé d’abaisser le montant des charges à payer par les candidats à l’ascension de l’Everest à partir de la prochaine saison. Jusqu’à présent, une équipe composée de un à sept alpinistes devait verser 70.000 dollars au gouvernement. Mais selon le nouveau règlement, un alpiniste qui veut faire l’Everest en solo ne devrait payer que 25.000 dollars. Des cordées de deux alpinistes auront à verser des droits de 40.000 dollars, de 48.000 pour trois alpinistes, de 56.000 pour quatre, de 60.000 pour cinq, de 66.000 pour six et de 70.000 dollars pour sept personnes. En même temps, l’obligation d’avoir obtenu une autorisation pour toute personne désirant gravir un sommet du Népal sera appliquée plus strictement.

Les saisons d’alpinisme vont être parallèlement allongées de 10 à 15 jours en raison des difficultés rencontrées sur le terrain par les équipes dans le nord-est et le nord-ouest du pays. L’Everest a jusqu’à présent été réussi par 1.318 personnes de 58 pays par ses versants népalais et chinois. Quelque 167 personnes sont mortes sur ses flancs.