A sec? Pistes de maxi trip à mini-prix

Les lundis au soleil, on les aimerait, au moins une fois l'an, sous d'autres latitudes. Mais le budget ne suit pas toujours. Est-ce pour autant utopique d'envisager un séjour sous le soleil? Pas forcément. Quelques concessions, un minimum de débrouillardise et les vacances ne devraient pas rimer avec malchance

A sec? Pistes de maxi trip à mini-prix
©EPA
FRANÇOISE DEMARET

DOSSIER

Les lundis au soleil, on les aimerait, au moins une fois l'an, sous d'autres latitudes. Mais le budget ne suit pas toujours. Est-ce pour autant utopique d'envisager un séjour sous le soleil? Pas forcément. Quelques concessions, un minimum de débrouillardise et les vacances ne devraient pas rimer avec malchance.

`Echange duplex à Bruxelles contre mas en Provence.´ Initié aux Etats-Unis en 1953, le principe d'échange de maisons prévoit qu'une famille vienne loger chez vous tandis que vous vous exilez chez elle. Principal avantage: pas de location à payer, juste des frais de voyage. Inconvénient majeur: le contrat repose sur une confiance réciproque, même si une assurance est comprise. L'affiliation à Taxistop (070.222.292), représentant pour la Belgique d'HomeLink International, l'une des grandes filiales d'échange de maisons, revient à 11,16 euros, auxquels on ajoutera 85 euros pour l'insertion de l'annonce dans un catalogue de quelque 11000 offres à travers cinquante pays.

Pour ceux qui envisageraient de prendre l'avion, une règle s'impose: éviter de partir en juillet et août, mois où les last minutes sont inexistants et les billets d'avion hors de prix. Pour les charters, plus la demande est forte, moins les places sont chères. On optera donc de préférence pour la Tunisie, reine des prix cassés, l'Espagne, la Turquie ou le Maroc.

`LAST CALL´, L'AVION A PRIX CASSÉ

Une exception, mais à saisir quand elle se présente: le tour-opérateur Connections (call center: 02.55.00.100) organise, chaque année en janvier, l'action `Book and pay´, une vente de billets d'avion à prix cassés, à réserver dans le mois mais avec possibilité de départ toute l'année. Entre-temps, des actions ponctuelles de deux semaines vers une région définie (ainsi, récemment, l'Europe) sont organisées. A surveiller sur www.connections.be.

COMPAGNIES `LOW COST´

Spécialiste des petits prix, le tour-opérateur a encore mis sur pied une formule `last call´ : jusqu'une heure avant le départ de l'avion, leur bureau installé à l'aéroport de Bruxelles-ational délivre des `vols secs´ dont les réductions atteignent fréquemment les 40 pc. Pour l'hébergement ou la réservation d'une voiture, on pourra ensuite (ou au préalable!) consulter les terminaux Internet disponibles sur place... Le tout étant d'avoir un passeport sous le manteau et de faire correspondre le contenu de ses bagages au voyage retenu!

Autre forme d'aventure avec Ryanair (www.ryanair.com). La compagnie `low cost´ continue de casser les prix sur bon nombre de destinations européennes. Avec plus ou moins de bonheur, mais le contrat est clair: elle s'engage à transporter les passagers au tarif le moins cher. Point. On ne parle pas ici de rembourser les bagages endommagés, de ramener ceux qui se seraient perdus, de loger les passagers en cas d'avarie...

COVOITURAGE

Vous ne craignez pas les passagers bavards ou désespérément muets? Le covoiturage est également une piste. Taxistop met à disposition des internautes une banque de données actualisée tous les jours. Offres et demandes s'y côtoient. Tout bénéfice pour le conducteur qui récupère une partie des frais du trajet (2,5 euros par personne et par 100 km). Tout comme pour le passager, même si une participation symbolique lui sera demandée pour couvrir les frais `administratifs´ (0,8 euro par 100 km, avec un maximum de 20 euros).

Plus cher, mais moins aléatoire, l'autocar y va lui aussi de ses formules avantageuses. Eurolines (02.274.13.50) pratique des liaisons hebdomadaires (voire quotidiennes) à petit prix vers de nombreuses villes européennes (Montpellier à partir de 112 euros, mais également Séville, Rome, Prague, Dublin...). La compagnie a par ailleurs mis sur pied l'`Eurolines Pass´. Pour un prix fixe (189 € pour 15 jours, 269 € pour 30 jours hors saison), on sillonnera, au choix et selon l'humeur, trente et une capitales. La société propose en outre d'intéressants forfaits combinant car et hébergement.

OU LOGER?

Car reste l'épineux problème du logement. On pourrait épingler les chambres d'hôtes, séjours à la ferme, location de motor-homes et autres vacances dans une roulotte, mais tout alternatives que soient ces formules, elles n'en sont pas pour autant bon marché. Un site Internet, www.abritel.fr, recense plusieurs milliers de locations de vacances entre particuliers en France, mais également en Espagne, Italie, Portugal... Les propriétaires paient pour mettre une annonce; la consultation, elle, est gratuite et fournit leurs coordonnées directes. Dans le même ordre d'idée, www.holidayshomes.com reprend en plus une sélection de 6000 séjours en camping en France et en Espagne, même si pour la France, www.campingfrance.com et ses 11000 terrains est nettement plus complet.

Autre solution, les auberges de jeunesse (02.218.01.87). On n'a pas toute la vie 20 ans? Certes, mais le réseau - 6000 à travers le monde - s'est adapté. Exit les dortoirs de vingt lits, les auberges donnent désormais dans l'intimité, avec, dans la plupart d'entre elles, des chambres de 2, 4 ou 6 lits, susceptibles d'accueillir tant les familles que les couples. Une seule obligation: s'affilier à la Fédération (15,25 euros par an). Pour 12 euros la nuit, on pourra alors s'installer à Aix-en-Provence, au coeur de la garrigue!

© La Libre Belgique 2002