Ferrugineuse, Esch?

Le sud du grand-duché du Luxembourg est sans doute trop proche de nous pour que les touristes belges s'y aventurent nombreux. Entre déclin des industries minières qui ont été à l'origine de la prospérité économique et développement encore balbutiant du tourisme qui doit intégrer nature et histoire, le défi relevé par le `Pays des Terres rouges´ est de taille mais à la hauteur de ses ressources... ferreuses pour l'essentiel.

Isabelle Istasse
Ferrugineuse, Esch?
©D.R.

Le sud du grand-duché du Luxembourg est sans doute trop proche de nous pour que les touristes belges s'y aventurent nombreux. Entre déclin des industries minières qui ont été à l'origine de la prospérité économique et développement encore balbutiant du tourisme qui doit intégrer nature et histoire, le défi relevé par le `Pays des Terres rouges´ est de taille mais à la hauteur de ses ressources... ferreuses pour l'essentiel, d'où cette dénomination qui provient de la couleur ocre de la terre contenant le précieux minerai de fer appelé aussi `minette´.

EN MODE MINEUR

Celui qui prend le temps de s'installer pour quelques jours dans la région pourra découvrir le riche passé industriel du bassin minier développé à la fin du XIXe siècle et rendu à la nature après la fermeture des mines et industries. Le point de départ d'une découverte du monde des mines peut se faire en allant visiter le Musée national des mines de fer à Rumelange. Complètement rénové et rouvert depuis cette année, le musée retrace l'histoire minière et l'évolution industrielle au Grand-Duché. Les différentes techniques liées au métier de mineur et à l'exploitation du minerai de fer n'auront plus de secret pour celui qui prendra la peine de s'imprégner de l'atmosphère - froide, la température descend jusqu'à 8°C et cela tout au long de l'année - de ce musée devenu l'un des plus grands d'Europe. Le visiteur est accueilli dans un bâtiment imposant, ancienne remise à machines qui offre une exposition permanente assez technique. Ensuite, peut commencer la visite de la galerie de mine en montant dans un train rénové qui était à l'époque destiné à transporter les mineurs dans les galeries. Le train s'engouffre alors dans la galerie au coeur de la colline, à une profondeur de 100 mètres sous terre. Après un parcours qui donne l'impression d'être interminable, le circuit pédestre à l'intérieur des galeries peut commencer. Il permet de remonter le temps grâce aux outils et machines exposés et de mieux appréhender les conditions de travail de ces mineurs soumis aux dangers des éboulements. Lorsque le train retrouve la lumière du jour, les yeux se plissent et les poitrines reprennent leur rythme régulier.

VOYAGE DANS LE TEMPS

Le musée de Rumelange n'est pas la seule façon de découvrir la région qui respire le travail du fer et le dur labeur de l'extraction du minerai. Les collines verdoyantes sont parsemées de galeries qui ne sont bien sûr pas toutes à visiter. Il en est une qui vaut également le détour. Le parc industriel et ferroviaire du Fond-de-Gras - prononcez fond de graaasss -, près de la frontière française, retrace l'activité industrielle du début du XXe siècle. Une série de bâtiments ont été conservés comme les habitations ouvrières, un café, la salle des compresseurs,... Une épicerie presque intacte ajoute à ce voyage dans le temps une touche d'humour. Un petit `train 1900´ à vapeur remis en état par des passionnés qui ont créé une asbl (`La Minièresbunn Doihl-Rodange´) parcourt le `parc´ jusqu'à l'entrée de la galerie où un train électrique emprunte la voie étroite reliant le Fond-de-Gras à Lasauvage, seul village francophone du Grand-Duché. Traversé par une route qui longe des maisons ouvrières, celui-ci respire le calme et la sérénité ce qui lui confère un charme tout particulier. Le train offre également la possibilité de traverser la frontière pour aller jusqu'à Saulnes (France).

Cette région mérite qu'on la découvre et que l'on s'y attarde pour ses couleurs, son passé riche en émotions et sa nature. Tout simplement fabuleux!

© La Libre Belgique 2002


Informations pratiques. L'office du tourisme de Esch-sur-Alzette pourra vous donner une mine de renseignements (promenade architecturale, logements...). Le camping du `Gaalgebierg´ est ouvert toute l'année. Le musée de Rumelange est, lui aussi, ouvert toute l'année, de 14h à 17h (dernière entrée) ou sur rendez-vous. A Fond-de-Gras, fermé durant l'hiver, des réservations sont possibles. Ils proposent même de boire un verre dans la galerie pour des occasions exceptionnelles. Adresses. Esch city tourist office, place de l'Hôtel de ville, BP 318, L-4004 Esch-sur-Alzette. www.esch-city.lu. Tél: 00.352/54.16.37. Camping Gaalgebierg: tél. 00.352/54.10.69. Musée national des mines de fer de Rumelange - Carreau de la mine Watert, L- 3730 Rumelange, tél. 00.352/56.56.88. Fond-de-Gras: infos au 00.352/31.90.69, e-mail: train1900@pt.lu

Sur le même sujet