Scampis à la douzaine

Recette simplissime et garantie ravissement assuré: prenez deux amis qui n'auraient pas trouvé leur compte sur le campus de Woluwe et qui, pour donner libre cours à leurs instinct de cuisiniers, ont repris il y a deux ans un ancien restaurant thaïlandais.

Cédric Petit

Recette simplissime et garantie ravissement assuré: prenez deux amis qui n'auraient pas trouvé leur compte sur le campus de Woluwe et qui, pour donner libre cours à leurs instinct de cuisiniers, ont repris il y a deux ans un ancien restaurant thaïlandais. Redécoré de pied en cape, celui-là affiche aujourd'hui des couleurs rougeoyantes, que viennent souligner les flammes reposantes de bougies, dispersées sur les tables et aux murs.

Tof aux fourneaux, Tondu aux plateaux; chacun tient ici sa place, l'un appliqué à sa tâche culinaire, l'autre souriant et `relax´ au service. L'ambition est pourtant limitée: `Tof & Tondu´ n'espérait en effet pas grand-chose de plus que d'offrir une bonne cuisine `de brasserie´.

Autant dire que l'on est bien au-delà et que l'atmosphère des lieux pimente agréablement une carte qui, à défaut d'être pléthorique, réussit tout ce qu'elle entreprend. Première question cruciale: celle de l'emplacement. L'ambiance `cosy´ de salle le dispute à celle, tout aussi cool, mais plus lumineuse, de la véranda, où l'on peut plus à son gré élargir le nombre d'invités. Eté comme hiver... avec la même lumière.

Les gourmands ne tergiverseront pas longtemps sur la carte. S'arrêteront fissa sur l'onglet à l'échalotes, le plus plébiscité (environ 12 €). Ou sauteront trois lignes plus loin sur le magret de canard à la mangue (15 €), succulent autre `must absolu´ qui n'a jamais failli à sa réputation.

La grande spécialité de `Tof & Tondu´ reste pourtant l'accommodement des scampis, déclinés dans pas moins de treize plats, et servi aussi bien en plats qu'en entrée: mâtiné à l'italienne, à l'orientale, voire aux chicons, à des prix qui ont la bonne idée de rester à portée des plus légères des bourses.

Sans parler des salades, du même excellent tonneau, copieuses et fleuries à souhait, surtout quand, comme l'une d'entre elles, on se nomme `jamaïcaine´... Dans tous les cas, la note dépasse rarement les 30 € par personne, même en y ajoutant au dessert une crème brûlée du meilleur aloi.

Cuisine belge de brasserie, disions-nous. Le compliment est loin d'être usurpé.

© La Libre Belgique 2002

Sur le même sujet