L'hiver sera show

Effervescence dans les agences de voyage. Les catalogues de l'hiver 2002-2003 ont fait leur entrée depuis quelques semaines et se portent bien, merci! A tel point que vous devrez peut-être repousser la porte de votre agence à plusieurs reprises en raison d'un épuisement des stocks. Tour d'horizon des principales nouveautés, sous forme de grandes tendances.

PAR FRANÇOISE DEMARET
L'hiver sera show
©EPA

DÉCRYPTAGE

Effervescence dans les agences de voyage. Les catalogues de l'hiver 2002-2003 ont fait leur entrée depuis quelques semaines et se portent bien, merci! A tel point que vous devrez peut-être repousser la porte de votre agence à plusieurs reprises en raison d'un épuisement des stocks. Tour d'horizon des principales nouveautés, sous forme de grandes tendances.

1 Séjours `à la carte´. S'il est une constante ces dernières années, c'est bien celle de vacances plus courtes, mais plus fréquentes. Les tour-opérateurs se sont adaptés, permettant, sous réserve de sièges disponibles dans les avions, de partir un lundi et de revenir un mercredi. Finie la traditionnelle quinzaine de vacances, place aux escapades de huit, neuf ou dix jours.

Il y a deux ans, le Club Med, connu jusqu'alors pour ses séjours d'une semaine, lançait quelques offres `longs week-ends´. Elles s'élargissent à présent à une dizaine de Villages: Mare Nostrum (Grèce), Marrakech, Djerba la Douce, Djerba la Nomade et, en France, Dieulefit, Opio, Forges- les-Eaux, Pompadour et Vittel le Parc. Nouveauté de l'hiver 2002, les vacances se déclinent également sur 10 jours dans les Villages d'Assinie (Côte d'Ivoire), Cap Skirring (Sénégal), Cancun (Mexique), Les Boucaniers (Martinique), Paradise Island (Bahamas), Rio das Pedras (Brésil), Sandpiper (Etats-Unis), Varadero (Cuba), Bali (Indonésie) et Phuket (Thaïlande).

Parfois, les séjours `à la carte´ s'adaptent aux évolutions de la société. On voit alors apparaître des offres destinées aux familles monoparentales. Ainsi, Nouvelles Frontières adopte dans plusieurs de ses hôtels Paladiens une politique tarifaire attractive. A Marrakech, Hammamet, Mombasa (Kenya), en Martinique et en Guadeloupe, les enfants jusqu'à 12 ans bénéficient d'une réduction de prix lorsqu'ils occupent la même chambre que leur papa ou leur maman. L'offre existait déjà, mais était jusqu'ici réservée aux chambres occupées par deux adultes.

2 La familles, cible n°1. Le `all in´, cette formule de vacances tous frais compris, séduit toujours davantage de Belges -un sur trois actuellement. Sunsnacks et Neckermann l'adaptent cette année aux enfants, sous forme d'un `All inclusive kids´ qui laisse aux parents la possibilité d'opter pour une demi-pension alors que leurs têtes blondes auront quartier libre pour commander, à tout moment de la journée, un verre d'eau, un jus d'orange ou un snack. Notamment à Djerba (Midoun et Zarzis), en Egypte (El Gouna), en Espagne (Costa de Almeria, Mojacar) et sur la Riviera turque (Side).

Famille toujours, Sunsnacks lance un nouveau concept: le `XL´ (extra-large). Dix-sept hôtels proposent désormais des chambres adéquates (plus grandes, communiquantes...) pour les familles nombreuses -de 3 à 5 enfants. A Djerba, mais également à Fuerteventura, Lanzarote, Antalya, Hurghada, Monastir...

3 La Turquie, l'Egypte, les Canaries, Djerba et les Caraïbes en tête. Si l'on en croit les premières réservations, l'offensive de charme menée par l'Egypte, avec des prix réduits de 10 pc par rapport à la saison passée, porte ses fruits. Nouvelles Frontières a sauté dans le train. Le tour-opérateur ouvrira en novembre prochain un nouveau Paladien entre mer Rouge et désert, dans la région d'Hurghada. Le cerise sur le gâteau après une croisière sur le Nil?

Aux Canaries, un nouveau concept a vu le jour sous l'impulsion de Jetair: des croisières `all inclusive´ au départ de Tenerife ou Lanzarote. S'étalant sur six, sept ou huit jours, elles font escale au Maroc, à Madère et à Gran Canaria. Avec la particularité qu'un buffet y est ouvert (et gratuit) 24 heures sur 24, de même que le bar.

Quant aux destinations exotiques, elles devraient une nouvelle fois remporter un beau succès, d'autant qu'en République dominicaine, la baisse du dollar a un impact certain sur le prix des hôtels. Une remarque qui n'est toutefois pas valable pour Cuba, pays où les contrats avec les hôteliers ne sont pas libellés en dollars, mais bien en euros. Un tuyau estampillé Sunsnacks pour ces deux destinations: en cas de départ le mardi en mars et avril, de nombreux hôtels offrent jusqu'à quatre jours de vacances gratuits. Initiations au catamaran et à la plongée sous-marine comprises.

4 Les sports d'hiver, toujours plus fun. C'en est fini du `ski à papa´. Désormais, les sports d'hiver sont synonymes de snowboard, free-ride, randonnées en raquettes, initiation aux chiens de traîneaux... L'UCPA propose cette année, pour les 14-17 ans, des stages d'une semaine mêlant ski et snowboard aux Deux Alpes et à Saint Lary (Pyrénées). Pour les adultes, de nouvelles disciplines font leur apparition, comme le ruisseling (la marche sur glace) dans le massif du Queyras ou le `kite snow´ au Mont-Lozère, déclinaison hivernale du `kite surf´, ce cerf-volant en traction qui a fait fureur sur certaines plages durant l'été.

5 City-trips en vogue. Prolongation logique de vacances plus courtes mais plus fréquentes, les city-trips confirment leur succès. Ils sont d'ailleurs les seuls à ne pas avoir trop souffert des retombées du 11 septembre. Une niche pour les tour-opérateurs qui, s'ils semblent avoir épuisé le marché des villes disponibles, multiplient les hôtels, notamment à Venise et Barcelone, deux destinations qui montent. Et si Paris continue à caracoler en tête du hit-parade, Londres devrait lui faire de l'ombre, elle qui connaît cet hiver une baisse des prix portant les hôtels au niveau d'il y a cinq ans. Et pourquoi pas une soirée à l'opéra de Prague avec Nouvelles Frontières?

© La Libre Belgique 2002