T'aurais voulu être un artiste?

Matériel de jonglerie, trapèzes, trampolines, fils de fer suspendus, tatamis, longes de sécurité... Univers bien à lui que celui de l'Espace Catastrophe. Ici, sous un chapiteau de béton et de glace - le bâtiment n'est autre que celui des anciennes glacières de Saint-Gilles -, on enseigne les arts du cirque et de la scène depuis 1995.

Fr. D.

Matériel de jonglerie, trapèzes, trampolines, fils de fer suspendus, tatamis, longes de sécurité... Univers bien à lui que celui de l'Espace Catastrophe. Ici, sous un chapiteau de béton et de glace - le bâtiment n'est autre que celui des anciennes glacières de Saint-Gilles -, on enseigne les arts du cirque et de la scène depuis 1995. Aux professionnels? Oui, mais pas seulement. Certains cours du soir sont également ouverts aux adultes (minimum 18 ans), à condition d'être mordu par le virus. Et comment le savoir? En s'y frottant, pardi!

L'occasion sera donnée le week-end prochain de suivre différents cours à l'essai. Concrètement, les artistes en herbe pourront y rencontrer les formateurs et s'essayer aux différentes disciplines enseignées à l'Espace Catastrophe: techniques de cirque et d'acrobatie (jonglerie, mime, trapèze), danse (contact, claquettes), jeu d'acteur (création d'un personnage, mouvements expressifs, travail de styles tels BD, impro, commedia dell'Arte), travail de la voix...

Le tout susceptible de déboucher sur des cours du soir donnés, eux, du 13 janvier au 11 avril, de 19h à 20h30 ou de 20h30 à 22h selon les disciplines choisies.

© La Libre Belgique 2003


Les samedi 11 et dimanche 12 janvier, à 10h, 12h, 14h, 16h et 18h. Durée de chaque cours: 1h30. Tarifs: 1, 2 ou 3 cours: 7,5 € par cours; 4 cours et plus: 6,5 €. Réservation indispensable au 02.538.12.02, Espace Catastrophe, 18 rue de la Glacière, 1060 Bruxelles.