L'hiver 2003, entre neige artificielle et forfaits plus souples

Fr. D.

Le principal souci rencontré par les stations de ski françaises ces dernières années fut souvent le manque d'enneigement. Les leçons ont été tirées et plutôt que de créer de nouvelles pistes, les investissements se sont portés sur la multiplication des canons à neige artificielle. Même en altitude d'ailleurs, pour améliorer la qualité du ski. Ainsi, le secteur du Lièvre Blanc à l'Alpe d'Huez vient d'être muni d'une dizaine de canons, et la neige artificielle a fait son apparition à Méribel-Village. La Tania assure désormais un retour dans la station skis aux pieds tandis que les équipements ont été renforcés au Grand Bornand, à Valberg, La Norma, Plagne Montalbert, Val Cenis, Val d'Allos et Pra Loup ainsi qu'aux Menuires. Là, un total de 378 canons garantit désormais le ski durant toute la saison.

FORFAIT TEMPO

Par ailleurs, pour répondre aux nouvelles tendances, les stations offrent aux skieurs des forfaits de remontées mécaniques de plus en plus souples. Outre la formule classique de 3 (`short-ski´) ou 6 jours, à la journée ou la demi-journée, elles proposent désormais des systèmes de forfait `tempo´, qui recréditent le temps de ski non consommé.

Le forfait `mains libres´ - grâce à une puce électronique, c'en est fini de devoir extirper la carte plastifiée du fond de sa poche pour accéder aux remontées mécaniques - continue sa percée fulgurante. Tout comme les forfaits `domaines reliés´. Les Conta- mines/Montjoie vient ainsi de se doter d'un système de billetterie compatible avec les stations du domaine Evasion Mont Blanc (St Nicolas de Véroce, St Gervais, Megève, Combloux, Les Houches), assurant depuis 450 km de pistes.

Pour le volet après-ski, Samoëns expérimente un nouveau concept, celui d'une maison d'accueil `P'tits Montagnards´. Dans cet espace d'environ 70 m2 aménagé comme une ludothèque (et créé en partenariat avec un fabricant de jeux), les parents pourront venir se détendre avec leurs enfants de moins de 6 ans. A moins qu'on ne préfère se risquer au `ruisseling´, cette nouvelle technique qui consiste à marcher sur les torrents et ruisseaux gelés crampons aux pieds! Car selon Ski France, 60 pc des vacanciers se rendent à la montagne l'hiver sans pratiquer la moindre activité liée au ski ou au surf.

© La Libre Belgique 2003