Pagaille en vue sur les routes françaises ce week-end

Tradition oblige, le week-end du chassé-croisé marque la mi-temps des vacances d’été. Sur les routes françaises, les cohortes de juillettistes sur le retour et d’aoûtiens sur le départ forcent les associations d’automobilistes à brandir la carte noire ce samedi.

J.-B. M.
Pagaille en vue sur les routes françaises ce week-end
©AFP

Tradition oblige, le week-end du chassé-croisé marque la mi-temps des vacances d’été. Sur les routes françaises, les cohortes de juillettistes sur le retour et d’aoûtiens sur le départ forcent les associations d’automobilistes à brandir la carte noire ce samedi.

Bison Futé s’attend à des perturbations et, comme chaque année, quelques centaines de kilomètres d’embouteillage. Les vacanciers n’ont guère le choix : soit différer le départ/retour. Soit prendre leur mal en patience. Quoique…

À partir de 3 h du matin, samedi, les routes de l’Hexagone seront prises d’assaut. L’expérience acquise dans la gestion du trafic par Bison Futé et les sociétés autoroutières a permis de recenser les traditionnels points noirs. Souvent bien connus des automobilistes.

Pourtant des alternatives existent. Selon le planificateur d’itinéraire en ligne Via Michelin, choisir de sortir des autoroutes et de contourner ces points noirs permet d’économiser, en moyenne, 20 euros.

Cette différence ne correspond évidemment pas aux deniers économisés en évitant les péages. Elle est amoindrie par les coûts en carburant, plus élevés que sur un trajet purement autoroutier.

Les itinéraires sélectionnés sont néanmoins généralement plus longs que ceux passant par des péages. De même, il faut compter sur un temps de parcours allongé.