Envie de trouver la perle rare pour se ressourcer cet été ? Osez Oz-en-Oisans

Tout en faisant partie de l’Alpe d’Huez Grand Domaine, Oz-en-Oisans a préservé le savoir-vivre d’une station à taille humaine. Tout le monde connaît l’Alpe d’Huez et ses 21 virages mythiques qui éreintent les coureurs du Tour de France. Sortons un peu des sentiers battus pour découvrir la station familiale de Oz-en-Oisans, nichée dans les sapins à quelque 1 350 mètres d’altitude. Un endroit idéal pour prendre un bol d’air pur et de se ressourcer, surtout en ces temps pandémiques.

placeholder
© D.R.
Christophe Blaivie

Tout le monde connaît l’Alpe d’Huez et ses 21 virages mythiques qui éreintent les coureurs du Tour de France. Sortons un peu des sentiers battus pour découvrir la station familiale de Oz-en-Oisans, nichée dans les sapins à quelque 1 350 mètres d’altitude. Un endroit idéal pour prendre un bol d’air pur et de se ressourcer, surtout en ces temps pandémiques.

Rando pour tous

Sportifs, contemplatifs, familles,… tout le monde trouvera son bonheur au fil des circuits qui partent de la station. Au cœur du massif des Grandes Rousses, la nature avec un grand “N” défile pour le plaisir des mirettes : cascades, forêts, prairies alpines, hameaux préservés,…

Nous avons eu un réel coup de cœur le “plateau des lacs”, une randonnée que les mollets les moins affûtés (ça tombait bien) pourront mener à terme facilement, à condition toutefois d’emprunter les télécabines. Arrivé au cœur d’un site naturel classé, le sentier arpente cinq lacs à l’eau cristalline dans laquelle se reflète un panorama à couper le souffle. Pour les mordus d’expériences authentiques, passer une nuit au refuge de la Fare est sans doute une halte privilégiée et pas seulement pour la tarte aux myrtilles “maison”. Les levers et couchers de soleil se dégustent au milieu de marmottes, chamois, bouquetins et autres rapaces.

Envie de prendre – encore – plus d’altitude, la montée au Pic Blanc à 3 300 mètres vous offre un point de vue extraordinaire sur les neiges éternelles et sur 1/5e du territoire français, de l’Italie au Massif central. Pour les skieurs, le Pic Blanc est aussi le départ de la Sarenne, la plus longue piste noire d’Europe avec ses 16 kilomètres de descente.

Le paradis du vélo

placeholder
© D.R.

Oz-en-Oisans, c’est incontestablement un paradis pour les “Riders” qui sur l’Alpe d’Huez Grand Domaine, trouveront à s’exprimer au gré de 35 itinéraires balisés, 14 pistes de descente permanentes, 10 itinéraires d’enduro,… Les remontées mécaniques permettent de s’élancer du Pic Blanc jusqu’au village d’Allemond, dans la vallée. Bref, il y a de quoi faire.

Encore une fois, pour les moins sportifs, il est possible de louer des VTT à assistance électrique et de parcourir, seul ou en famille (possibilité de se faire encadrer par un moniteur diplômé), sur des itinéraires adaptés, histoire de profiter de la vue sans être dégoûté du vélo.

Pour les cyclos qui préfèrent avaler du bitume, le terrain n’en est pas moins propice avec l’Alpe d’Huez et ses 21 virages, donc, mais également les cols de la Croix de Fer, du Galibier ou du Glandon qui feront écho aux amateurs de la Grande Boucle.

Oz-en-Oisans est pour les cyclistes un camp de base idéal avec de nombreux hébergements qui offrent un accueil adapté aux besoins des cyclistes : local à vélo, prise pour recharger les batteries, outils, conseils, etc.

Le plein de sensations

placeholder
© D.R.

Il n’y a pas que les randonneurs ou les cyclistes qui trouveront leur bonheur à Oz. Niché au cœur des épicéas, le parc des loisirs offre une foultitude d’activités avec notamment l’accrobranche qui se termine par une tyrolienne dont la plus longue mesure 300 mètres. Frisson garanti pour les plus grands tandis que les plus petits pourront s’initier au gré de parcours ludiques adaptés.

Autre grand moment de frisson (au sens propre comme au sens figuré) : le canyoning. Le premier contact avec l’eau glacée du torrent peut déconcerter mais ce n’est rien avec la suite du programme. Encadrés par un professionnel, vous pourrez enchaîner les glissades et les sauts dans l’eau fraîche. Une activité à recommander pour les jours de canicule.

Moult autres activités d’eau sont concentrées à la base nautique du lac du Verney (Allemond) : paddle, planche à voile, canoë-kayak, etc.

De nombreux lacs et torrents de montagne sont aussi ouverts à la pratique de la pêche. Pour taquiner la truite fario, vous pouvez prendre un permis à la semaine ou journalier.

Grâce au Ranch de l’Oisans, les plus petits pourront approcher l’univers des poneys. Maternés par un professionnel, ils pourront se balader mais aussi les brosser, les câliner, etc.

Parcours d’orientation, escalade (c’est la moindre des choses) course d’orientation sont encore des possibilités pour agrémenter au mieux vos vacances. En outre, la station dispose de terrains de tennis, de terrains de beach-volley, d’une salle de badminton, de tables de ping-pong et d’un terrain de mini-golf.

Avouez qu’il est difficile de trouver le temps long à Oz-en-Oisans.

Pour les gourmands

Inutile de préciser que la montagne creuse l’appétit. La région est célèbre pour ses fromages, notamment de chèvres mais pas que… Plus spécifique, citons les ganèfles, sortes de quenelles de pomme de terre, recette typiquement montagnarde qui se transmettait de mère en fille. Les farcis, les ravioles, les tartes aux myrtilles,… sont autant de spécialités qui caleront les estomacs.

Pendant notre séjour, nous avons pu goûter ces spécialités “Chez Passoud” dans le hameau de l’Enverson d’Oz. Un restaurant familial sans chichi mais avec du caractère et de la gouaille à revendre. Ce qui ne gâte rien : les légumes viennent du jardin. La famille gère aussi un restaurant d’altitude “L’Alpette Chez Passoud”, face au lac Carrelet et à l’arrivée des remontées mécaniques. Un point de chute idéal après une belle randonnée.

4 bonnes raisons de venir à Oz-en Oisan

Comment se rendre à Oz-en-Oisans

La voiture apparaît comme le moyen de locomotion le plus approprié. De Bruxelles, il vous faudra +/- 8h30 pour vous rendre à Oz-en-Oisans. L’avantage de la station (labellisée station verte), c’est que son centre est piétonnier.

Tout nouveau : l’ascenseur valléen

Depuis cet été, il permet de relier Oz à la vallée et de proposer un accès aux sommets plus rapide. Les randonneurs, cyclistes et VTTistes empruntent cet ascenseur valléen pour accéder aux sentiers, à la voie verte et aux pistes. Cet ascenseur est un nouveau mode de transport, doux et rapide. Il est aussi le tout premier a voir été réalisé dans les Alpes françaises.

Prenez un guide

Très souvent très belle, la montagne peut parfois se révéler hostile, qui plus est avec les non initiés. Pour éviter de gâcher votre séjour, il est recommandé de prendre un guide pour vos activités d’escalade, de via ferrata ou de canyoning. En plus de connaître les bons “spots”, les guides offrent un encadrement professionnel, que ce soit pour une initiation ou du perfectionnement. Bureau des guides : +33 (0) 4.76.80.42.55.

Coup de coeur : chez Bob

Si vous cherchez un moniteur de vélo sympa et passionné, “Bob” est l’homme de la situation. Ce passionné de BMX s’adapte à votre niveau que ce soit pour la descente, l’enduro, le freeride ou la route. Renseignements au +33 (0) 6.79.26.52.97.