BNP Paribas Fortis est la dernière banque en date à soumettre l’utilisation aux Etats-Unis d’une carte de crédit Visa ou MasterCard à une activation préalable. "Une analyse approfondie des statistiques révèle qu’une part importante des fraudes à la carte de crédit provient des Etats-Unis", explique Valery Halloy, porte-parole. La mesure entrera en vigueur à la mi-janvier.

En attendant, les clients BNP ont reçu un courrier qui les informe de cette "nouvelle procédure de sécurisation qui s'appliquera lors de l'utilisation de ces cartes [Visa ou Mastercard] aux USA, mais aussi si vous louez une voiture auprès d'une société américaine de location ou si vous partez en croisière avec un bateau battant pavillon américain". En effet, les sociétés de location telles que Avis ou Hertz gèrent les paiements depuis les Etats-Unis!

Halte au skimming

La problématique est connue, et n’est pas neuve. Voilà bientôt trois ans, les banques belges avaient décidé de bloquer l’utilisation des cartes Bancontact en dehors de l’Europe géographique, en raison des fraudes importantes réalisées depuis les Etats-Unis, notamment. En cause, le skimming. La technique consiste, ou plutôt consistait, à copier la bande magnétique des cartes de débit et à subtiliser le numéro de code lorsque vous effectuez un retrait de cash (grâce à une minicaméra). La copie de la carte peut alors être utilisée dans les pays où l’autorisation de la transaction via la puce n’existe pas encore.

C’est le cas des Etats-Unis, où les paiements par cartes de crédit se font également via la lecture de la bande magnétique - qui peut être copiée et non via la puce intégrée qui, elle, ne peut être copiée). D’où des restrictions imposées par plusieurs banques. Chez BNP Paribas et Fintro, il faudra activer votre carte de crédit avant votre départ, soit en agence, par téléphone ou via Internet. La démarche doit être faite à partir du 15 janvier 2014.

Si vous l’oubliez, vous pourrez rattraper le coup à votre arrivée aux "States". Il faudra pour cela effectuer un retrait de cash dans un distributeur automatique (la transaction est cette fois autorisée via la puce, ce qui authentifie le titulaire de la carte). Dont coût, 4 à 5 euros minimum de frais. Des sessions de rattrapage sont également possibles chez les autres banques ayant instauré l’activation préalable (Deutsche Bank, KBC/CBC, Keytrade Bank et Record Bank).

Là aussi, le retrait - payant - est le passage quasi obligé. Si vous êtes concerné, mieux vaut donc se renseigner auprès sa banque avant de s’envoler au-delà de l’Atlantique.

Pas chez ING ou Belfius

Toutes les banques ne prévoient pas de telles modalités d’utilisation. C’est le cas d’ING, qui n’envisage pas d’introduire une procédure de sécurisation. Même approche chez Belfius Banque, qui conseille toutefois à ses clients de demander le blocage pour les USA s’ils n’envisagent pas de se rendre dans le pays.

En cas de fraude à la carte de débit ou de crédit, la banque ou la société émettrice de la carte (Visa/MasterCard) devra vous rembourser le montant de ladite fraude, pour autant que votre responsabilité ne soit pas engagée.