Voyages

Notre journaliste Geneviève Simon, qui accompagne le Beau Vélo de Ravel au Cameroun, nous livre chaque jour une "carte postale". Ce jeudi, le départ à vélo est lancé. 

> 10h

Quelques kilomètres plus loin que Douala, à l'entrée du centre d'instruction et d'application de la police de Mutengene, c'est l'effervescence. Les vélos sont remontés, les pneus regonflés, les gourdes remplies. Les « Indomptés » (ainsi se sont-ils autoproclamés en clin d'oeil aux « Indomptables » de l'équipe nationale de foot camerounaise) se passent des outils et s'entraident avec une certaine fébrilité : l'heure du départ est toute proche. Il y a des frayeurs, puis un petit miracle : une pièce manquante récupérée par le chauffeur du camion transportant valises et vélos qui, à l'aéroport, l'avait entendue tomber par terre. La pluie s'invite soudain, comme pour apporter un peu de belgitude à ceux qui ont souvent dû l'affronter au fil de la saison du Beau vélo de Ravel. Tout le monde est prêt ? Adrien Joveneau en profite pour enregistrer quelques images pour une émission télé à venir. Les chanteuses BJ Scott et Berthe D-Wa Tanwo offrent pour l'occasion un bel instant de gospel, leurs voix se mariant idéalement. Puis c'est le départ, en présence du sous-préfet du district. En avant !

> 11h30

Alors que les vélos se sont lancés dans leur premier périple, les journalistes ont rejoint les véhicules de l'Unicef pour une journée de visite « santé » avec Tatiana Silva. C'est la première mission de l'ancienne Miss Belgique devenue mannequin et présentatrice télé qui est ravie d'être là. Au programme: un hôpital de district (où elle sera accueillie avec un bouquet, telle une princesse), un dispensaire et un centre de stockage des vaccins. Des mamans, des bébés, des infirmières, tous bienveillants à notre égard.

> 19h

Arrivée des cyclistes, accueilli par un groupe de chanteurs-danseurs locaux. Fatigués (le parcours était plus long et plus vallonné qu'imaginé) mais heureux. La soirée sera calme: il ne faut pas brûler toutes ses réserves, la route est encore longue.


Le parcours