Notre journaliste Geneviève Simon, qui accompagne le Beau Vélo de Ravel au Cameroun, nous livre chaque jour une "carte postale".

9h30

Départ pour un tour de Yaoundé en bus. Plusieurs quartiers et bâtiments défilent, dont l'usine Bastos, le célèbre fabricant de cigarettes, et les trois grands gradins permanents des défilés nationaux. Les instructions sont claires: pas de photos du palais présidentiel, ni même des barrières de l'entrée. Quelques kilomètres plus loin, on enfourche les vélos. Bonne nouvelle : il ne pleut pas !

13h

Arrivée au sanctuaire de Mefou qui recueille des primates, soit des enfants dont les parents ont été tués par des chasseurs, soit des individus dont les propriétaires se débarrassent. Ils sont le plus souvent en mauvaise santé. L'idée est de pouvoir les rendre un jour à leur milieu naturel, mais un site doit encore être trouvé. Là, vivent notamment des chimpanzés, des gorilles et des monas (de la famille des guenons). La forêt est particulièrement dense et majestueuse.

15h30

© Geneviève Simon
 L'étape suivante est la Réserve forestière de Mbalmayo, au bord du fleuve Nyong. Le site est magnifique. L'eau démultiplie les reflets, parsemée qu'elle est de nénuphars et de laitues d'eau. Des pirogues nous attendent, pour une apaisante balade sur l'eau. Comme c'est (la fin de) la saison des pluies, il est possible de naviguer jusque dans la forêt, qui prend là des allures de mangrove thaïlandaise. Malgré la nuit qui menace, certains reprennent leurs vélos pour 9 km de piste détrempée par l'orage.