Sur les neiges éternelles du Langjökull, un bus géant balade ses passagers jusqu'à 60 km/heure sur le deuxième plus grand glacier d’Islande, dont les scientifiques prédisent la disparition quasi-totale d’ici la fin du siècle.

Il peut franchir des crevasses de trois mètres grâce à huit roues motrices qui lui ont valu d’être nommé Sleipnir, du nom du cheval à huit jambes du principal dieu de la mythologie nordique Odin. Ses passagers deviennent les témoins privilégiés de la fonte accélérée de la deuxième plus grande calotte glaciaire de l’île subarctique.