Saint-Gervais la conviviale

Voyages

Fanny Leroy

Publié le

Saint-Gervais la conviviale
© D.R.

A qui appartient le Mont-Blanc ? Si la querelle entre la France et l’Italie est notoire, cette même question se décline également en version franco-française. Entre Saint-Gervais, Chamonix et Megève, la première des trois stations n’est pas peu fière d’affirmer que le toit de l’Europe est situé cadastralement sur son territoire.

Si Chamonix ravit les sportifs et Megève les mondains, Saint-Gervais est le pied-à-terre idéal pour les familles qui souhaitent profiter de l’exceptionnel paysage montagnard qu’offre le Mont-Blanc. La Voie Royale au départ du village est d’ailleurs le chemin d’accès le plus direct pour se défier à l’ascension du plus haut sommet d’Europe (4810 mètres d’altitude). Nombre de randonneurs et d’alpinistes aguerris défilent donc à Saint-Gervais tout au long de l’année, mais le domaine skiable Evasion Mont-Blanc, dont la commune fait partie, ravit également tout skieur.

Malgré le peu de neige tombée en cette saison, Saint-Gervais n’a que peu souffert d’une baisse de fréquentation. Une bonne exposition, un terrain d’alpage et les 650 postes d’enneigement artificiel compensent une altitude moyenne. Avec ses 445 km de pistes, les amoureux de la glisse découvrent aisément ce large domaine menant vers Megève, Combloux, Les Contamines Hauteluce ou la Giettaz. Encore actif, le fameux Tramway du Mont-Blanc, ce petit train à crémaillère un brin rétro, pousse les vacanciers d’hiver jusqu’au domaine du Prarion/Les Houches où se déroule notamment l’une des étapes de Coupe du monde de ski alpin.

Ainsi, sur les traces des skieurs de haut niveau, libre à chacun de dévaler la célèbre piste du Kandahar Quelques mètres plus bas, l’Airpark Bellevue fournit une aire d’entraînement nouvelle génération pour les amateurs de ski freestyle. Ceux qui ne jurent que par le hors-piste se dirigent, par contre, du côté de Saint-Nicolas de Véroce et du Mont-Joly.

Tout comme d’autres stations de sports d’hiver, Saint-Gervais est soucieuse d’agrandir son offre. Ainsi, de nouvelles disciplines y ont fait leur apparition comme le speed riding. Derrière cette dénomination anglophone se cache un mélange de ski, de parapente et de parachutisme. Muni de ski et d’une voile, le plaisir de la glisse, associé à celui du vol, se pratique en zone hors-piste et sous le contrôle d’un moniteur diplômé.

Certains préfèrent, par contre, troquer la voile contre un cheval pour s’adonner au ski joëring. Initiée en Scandinavie, cette discipline connaît un véritable retour en grâce. Cramponné à la barre qui maintient le corps hors de portée des sabots d’un grand étalon comtois, le cavalier atypique muni de skis courts multiplie les sensations éprouvées sur un remonte-pente.

Enfin, pour ceux qui associent montagne avec détente, la sophrorando est à tester. Une accompagnatrice emmène les adeptes chaussés de raquettes à la découverte de leurs sens et de la nature. Au programme : écouter ses sensations et se ressourcer, le tout en plein air.

Une fois les hauteurs quittées, le village de Saint-Gervais séduit aussi par ses charmes. Ses bâtisses typiques du début du siècle dernier et son église baroque confèrent à la commune une atmosphère où il fait bon vivre et se balader.

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous