Voyages

Partir au soleil pendant les vacances de Pâques? Une évidence pour de nombreux Belges. Mais cette année, les vacanciers ne bouderont pas le ski. Les conditions sont particulièrement propices aux sports d'hiver.

De nombreux Belges partiront au ski lors des prochaines vacances de Pâques. Les agences de voyage se montrent assez satisfaites par les réservations, qui sont encore loin d'être bouclées. Deux raisons à cette ruée vers la neige: les deux semaines de Pâques tombent tôt dans l'année, la neige est donc assurée et les vacances des Français arrivant après les nôtres, les prix sont plus bas que d'ordinaire. Un très bon incitant pour les personnes à la recherche de bonnes affaires. Le top 5 des destinations au ski: la France, loin devant, suivie de l'Autriche, la Suisse, l'Allemagne et enfin, l'Italie.

Au soleil

Si les vacances au ski ont la cote, les destinations vers le soleil sont majoritaires. La destination ensoleillée préférée des Belges: les Îles Canaries. Elle est suivie par l'Egypte qui a toutefois encore quelques difficultés à retrouver son top au vu de l'actualité récente. La Tunisie, par contre, avec ses propositions de vacances très démocratiques, a pu récupérer un tourisme florissant. Le Maroc et la Turquie terminent ce top 5.

Nouvelles destinations en vogue: le Cap-Vert; le Kenya et la Thaïlande. Davantage visités pour leur culture, ces pays rencontrent un franc succès pour le moment. « Les vacanciers désirent de plus en plus profiter au maximum de leur vacances, voir tous les aspects du pays » note Florence Bruyère, porte-parole de Jetair. Aucun pays n'est délaissé par les voyageurs belges cette année par rapport à l'année dernière.

« Les vacances, c'est sacré! »

Avec la crise, la course aux bons plans est devenue primordiale pour les Belges. Les agences constatent que le budget des vacanciers n'a pas diminué: « aux alentours des 600 à 800 euros par personne, suivant le voyage » commente Baptiste Van Houtryve, porte-parole de Thomas Cook.

Cependant, les Belges sont davantage attirés par les bons plans et les réductions. Pour un même budget, ils chercheront toujours la qualité supérieure. « Les vacances, c'est sacré! Les Belges ne réduisent pas leur budget voyage à cause de la crise. Par contre, le rapport qualité/prix est indispensable. » précise Florence Bruyère. Beaucoup choisiront de partir durant une période creuse pour profiter d'un maximum de remises sur les voyages. Et si vous ne pouvez pas prendre congé en dehors des vacances de Pâques: courage, c'est dans moins d'un mois!