Une vraie relation win-win acheteurs/vendeurs

Immo Bastogne est une véritable success story dans la région. En effet, partie de rien, l’agence s’est, en l’espace de 30 ans, développée de façon exponentielle : il existe aujourd’hui six agences sur le grand Bastogne, mais le portefeuille d’Immo Bastogne est l’un des plus importants. Rencontre avec Pascal Moutschen, fondateur-gérant d’Immo Bastogne.

Adops

Pascal Moutschen, quelles sont les origines d’Immo Bastogne ?

L’agence existe depuis 1991. Sa particularité est d’avoir été la première et seule agence sur Bastogne pendant dix ans. Mon père était clerc de notaire, et nous avons monté ensemble un bureau d’assurances avec une activité annexe d’immobilier. Celle-ci a pris de plus en plus d’ampleur. Aujourd’hui, nous avons deux agences dans le groupe. Nous avons en effet, côté luxembourgeois - à Doncols - une agence appelée Nord Lux Immo avec qui nous collaborons pour une clientèle luxembourgeoise de plus en plus présente sur le marché belge.

Quelles sont vos plus grandes forces ?

Avoir de nombreux biens en portefeuille, et donc de multiples points de comparaison. Cela permet à nos clients de se conforter dans leurs choix. Nous offrons un service particulier aux personnes qui cherchent un bien : nous menons un véritable travail de recherche en fonction de leurs critères. Ils ont, en outre, accès à des biens en avant-première, juste avant d’être accessibles en ligne sur le Net. En ce qui concerne les vendeurs, nous leur permettons de vendre leur bien au meilleur prix. En effet, lorsque l’offre et la demande se rencontrent, l’acheteur est prêt à payer un peu plus pour accéder au logement de ses rêves. Il y a peu de temps, une agence concurrente avait estimé un bien à 480 000 €. Or, nous l’avons vendu à 550 000 €. L’offre émanait de l’acheteur. Il était ravi d’avoir trouvé la maison idéale qui correspondait à ses attentes avant même qu’elle ne soit publiée. Le vendeur comme l’acheteur étaient pleinement satisfaits. Un vrai win-win ! Il est de plus en plus commun, lors des mises en vente de laisser les amateurs faire leur meilleur offre à partir d’un montant légèrement inférieur à la valeur maximum du bien afin que toute personne intéressée puisse avoir sa chance et ne se retrouve pas continuellement devant le fait que le bien est déjà réservé ou vendu après deux jours de publication sur les sites . Chaque amateur remet sa meilleure offre dans un délai imparti et la meilleure l’emporte. C’est légal et très en vogue en ce moment . L’agent doit quant à lui jouer le jeu parfaitement et cela lui demande du temps et de la rigueur . C’est certainement un atout d’Immo Bastogne.

Comment se porte aujourd’hui le marché ?

Il est en plein boum dans la région ! Les prix ont littéralement flambé : ces cinq dernières années, nous sommes passés, pour l’immobilier neuf, de 2300 €/m2 à près de 3.000 €/m2 HTVA. Le Covid a quelque peu réduit les ventes en 2020, mais l’année 2021n’est pas terminée et est déjà très prometteuse. Le nombre de transactions de vente de terrains a, quant à lui, explosé : Les appartements sont également en expansion : 64 lots neufs sont partis en 2019. Un peu moins en 2020 mais à nouveau en grand nombre en 2021. Il nous arrive prochainement pas moins de 200 nouveaux logements neufs pour 2023-2024.

Il existe aussi de grandes disparités de prix d’un endroit à l’autre : un bien estimé à 800 000 € au Luxembourg se vend 250 000 € chez nous. Du côté de Gouvy ou Houffalize, il faut encore compter 15 % de moins, alors qu’Arlon affiche des prix 15 % plus chers que Bastogne. De plus en plus de gens, et notamment de Luxembourgeois, sont prêts à parcourir 40 km supplémentaires pour s’offrir la maison de leurs rêves. Les prix élevés du Luxembourg expliquent aussi la pression immobilière, et la flambée des prix qui en découle chez nous.

Qu’en est-il du volet « location » ?

Il est également très important pour nous : nous avons d’ailleurs 450 biens en portefeuille. De plus, lorsque nous vendons un bien neuf à un investisseur, nous pouvons lui assurer un locataire dès l’acte d’achat signé. Aujourd’hui, le marché des immeubles à appartements est en pleine expansion : un bien sur trois ou sur quatre vendu dans la région est, en effet, un appartement. Notons enfin que nous ouvrons pour début 2022 une section Syndic d’immeuble.