Contenu de partenaire

La reprise de prêt hypothécaire, comment ça marche ?

Séparation et crédit hypothécaire est une association qui ne fait pas souvent bon ménage. Toutefois, il existe des solutions qui peuvent vous permettre de faciliter cette étape. Vous souhaitez conserver votre maison après la séparation ? C’est tout à fait possible en rachetant la partie de votre ex-partenaire. Pour cela, vous devrez néanmoins réaliser quelques démarches. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le rachat d’un prêt hypothécaire après une séparation.

Adops
La reprise de prêt hypothécaire, comment ça marche ?
©Referenceur.be

La séparation : moment charnière pour votre crédit hypothécaire

Une séparation n'est jamais un moment agréable à vivre. C'est un changement radical de votre quotidien, de votre vie mais c'est également une période délicate durant laquelle vous allez devoir partager tous les biens acquis ensemble durant ces dernières années.

Une étape d'autant plus compliquée lorsque vous avez contracté un crédit hypothécaire ensemble et que vous devez maintenant trouver un arrangement qui satisfera les deux parties.

Il est en effet rare et même peu probable de se préparer à l'avance à une séparation. Alors, quand le moment redouté arrive, nombreux sont ceux qui se retrouvent coincés avec une maison et un prêt hypothécaire commun à rembourser.

Ce cas de figure n’est donc pas rare et même, malheureusement, de plus en plus fréquent.

C'est pour cela qu'il existe différentes solutions qui vous permettront de faciliter un temps soit peu cette étape délicate et c'est sur l'une de ces solutions que nous allons nous pencher dans cet article.

Revenons quelques instants sur les possibilités qui s'offrent à vous au moment de votre séparation.

Les options envisageables pour votre crédit hypothécaire lors de votre séparation

  • Vous pouvez tout simplement décider de vendre le bien et d'utiliser l'argent récolté pour rembourser le prêt contracté ensemble.
  • Vous avez conservé une bonne relation malgré la séparation ? Alors, il est également possible de garder l'habitation à deux et de continuer à payer le crédit hypothécaire ensemble en tant que co-emprunteurs. Cette option vous permettrait notamment de louer votre ancienne habitation commune.
  • Enfin, la dernière possibilité, c'est que l'un des deux époux décide de conserver la maison. Dans ce cas, le conjoint en question va racheter la part de l'ex-partenaire. C'est cette dernière méthode qui va nous intéresser.

Racheter la maison à votre ex-partenaire

Après la séparation, vous souhaitez continuer à vivre dans cette maison pour laquelle vous avez eu un véritable coup de coeur ? Dans ce cas, il vous faudra récupérer et donc racheter la part appartenant à votre ex-conjoint(e).

C'est une solution qui survient régulièrement lors d'une séparation. L'objectif étant, à termes, de devenir l'unique propriétaire de cette maison que vous avez partagée pendant plusieurs années mais qui va également devenir l'endroit où vous allez rebondir après la séparation.

A l'époque, vous avez souscrit le prêt hypothécaire ensemble ? Il est alors temps de découvrir comment vous pourriez devenir le seul propriétaire de la maison et donc, automatiquement, du crédit hypothécaire.

Parce qu'en effet, il existe plusieurs solutions dans ce cas de figure.

  • Vous pouvez demander la désolidarisation de votre crédit hypothécaire et faire ainsi en sorte de devenir l'unique emprunteur du prêt.
  • Vous pouvez également décider de clôturer le crédit en cours dans l'optique de refaire une demande de prêt hypothécaire, autrement dit un rachat de crédit hypothécaire.

Quels frais lors de la séparation de votre crédit hypothécaire commun ?

Avant d'approfondir les différentes possibilités qui s'offrent à vous, il est important de revenir un instant sur ce que vous devrez à votre ancien conjoint(e) au cas où vous souhaitez conserver la maison et donc reprendre la partie de votre ex.

En effet, lorsque vous décidez de continuer cette aventure, commencée à deux, seul, vous devez impérativement l'acter chez un notaire. Une action qui va conduire au partage du bien mais aussi au paiement d'une somme permettant de racheter la part de votre ex-conjoint. C'est ce qu'on appelle une soulte.

La soulte est donc cette somme convenue entre les deux parties et qui permet au racheteur de devenir l'unique propriétaire du bien.

Le montant de la soulte est calculé en faisant la différence entre la valeur de la maison au moment T et ce qu'il vous reste à payer du prêt hypothécaire. La plus-value obtenue sera alors divisée par deux pour connaître la soulte à laquelle votre ex-partenaire a droit pour le rachat de sa part.

La valeur estimée de votre maison s’élève à 200.000 € ? Vous avez déjà remboursé 40.000€ de votre prêt hypothécaire de 180.000 € ? Alors 200.000€ - 140.000€ équivaut à 60.000€. Divisé par 2, la soulte est donc de 30.000€.

Cette soulte devra être payée que vous décidiez d'opter pour la solution de la désolidarisation ou du rachat du crédit hypothécaire. C'est donc un critère à prendre en considération avant de faire votre choix.

Cette soulte peut être arrangée à l'amiable mais il peut également arriver que les discussions s'enveniment autour du prix de la maison et donc du calcul de la soulte.C'est pour cela qu'un expert immobilier va venir estimer la valeur du bien afin d'éviter tout malentendu. Vous aurez ainsi un chiffre clair et précis de ce que vaut votre maison. En effet, la valeur du bien peut être différente par rapport au moment où vous l'avez acheté, notamment si vous avez réalisé des travaux dans l'habitation.

Il sera également important de prendre en compte la différence d'apport entre les deux parties. En effet, si l'un ou l'autre partenaire a investi davantage dans la maison que ce soit à l'achat ou par le biais de travaux, cela sera également pris en considération dans le prix de la soulte.

La désolidarisation du crédit hypothécaire

Vous souhaitez conserver le prêt hypothécaire initialement souscrit ? Vous avez les moyens de rembourser le crédit hypothécaire contracté ensemble seul mais aussi les moyens de rembourser la soulte de votre ex-conjoint(e) tout en continuant à rembourser les mensualités de votre prêt ?

Alors, il faudra que votre ex-partenaire passe inévitablement par la case désolidarisation.

Cet acte réalisé auprès de votre banque permettra ainsi d'éviter toute mauvaise surprise pour votre ex-époux(se) en cas de non-remboursement du prêt hypothécaire.

Votre ex-conjoint(e) sera ainsi complètement en dehors de toute responsabilité en cas de problème.

Sachez cependant qu'une désolidarisation ne se fait pas en un claquement de doigt. En effet, afin de s'assurer que la personne qui reprend le crédit hypothécaire dans son intégralité est bien capable de rembourser le prêt, une analyse approfondie va être effectuée.

Il est important de garder à l'esprit que cette solution vous incombera la lourde tâche de rembourser le prêt que vous payiez à deux mais seul. Vous devrez continuer à rembourser ce crédit aux mêmes conditions et donc au même taux, sur une même durée et aux mêmes mensualités qu'auparavant.

Rachat du crédit hypothécaire

Opter pour le rachat du crédit hypothécaire peut être intéressant à plus d'un égard. En effet, choisir de demander un nouveau prêt hypothécaire permet d'inclure les différents frais liés au partage de la maison et aux frais de dossier.

Ce nouveau crédit inclura ainsi le montant de la soulte due à votre ex-co emprunteur, le capital restant dû ainsi que les frais de notaire notamment.

L'avantage de ce nouveau crédit est que vous pouvez également revoir l'intégralité des conditions sine qua non au crédit.

En effet, votre capacité de remboursement va être différente maintenant que vous êtes seul. Opter pour la solution de rachat de crédit vous permettra alors de revoir la durée de votre prêt afin de profiter de mensualités plus abordables et plus en adéquation avec votre budget d'aujourd'hui.

Attention toutefois, malgré les solutions qui se présentent à vous, il est essentiel de prendre du recul sur la situation et de bien se rendre compte de ce que vous coûtera le remboursement de cette maison seul.

Afin d'éviter de se mettre dans le rouge avec le remboursement de l'habitation, il sera peut-être préférable de choisir une autre solution que le rachat de la part de votre ex-conjoint(e) comme la vente du bien immobilier ou la location de la maison en conservant le prêt à deux.

Chaque situation est différente et va notamment changer selon votre profil, votre situation financière et la relation que vous conservez avec votre ex-partenaire.

Le rachat d’une maison en tant qu’héritier

Sachez qu’une séparation n’est pas la seule situation qui pourrait vous inciter à racheter une partie d’une maison à une tiers personne.

En effet, dans le cas d'une succession, il peut arriver que la maison de vos parents soit divisée entre vos frères, soeurs et vous.

Vous souhaitez conserver la maison et donc racheter la partie de vos frères et soeurs ? Alors, vous pourrez entreprendre les mêmes démarches que lors d'une séparation.

Il faudra que le notaire ou un expert immobilier estime la valeur de la maison, il faudra déterminer la soulte qui reviendra aux cohéritiers et vous devrez également certainement passer par la case crédit hypothécaire afin de vous aider à réaliser ce projet de grande ampleur.

Quelques éléments à prendre en compte lors de la reprise de votre crédit hypothécaire

Lors de la reprise du crédit hypothécaire, n'oubliez pas de vérifier les assurances liées au crédit et notamment l'assurance solde restant dû ou encore l'assurance incendie qui devront être modifiées puisqu'elles étaient, à l'origine, au nom des deux emprunteurs.

Cette solution engendre également des droits d'enregistrement, également appelés "droits de partage".

En Wallonie, ces droits d'enregistrement s'élèvent à 1% de la valeur de la maison.

Faites confiance au courtier en crédits pour en savoir plus sur la reprise d’un prêt hypothécaire

Vous souhaitez en savoir plus sur la reprise d'un prêt hypothécaire après une séparation ou durant une succession ? Alors pourquoi ne pas confier votre projet et parler de votre situation à un spécialiste en crédits qui pourra vous accompagner et vous conseiller dans cette épreuve ?

En tant que courtier en crédits, Crédit Wallonie peut vous aider à y voir plus clair mais aussi vous aider à trouver la solution la plus adaptée à votre situation.

Une analyse approfondie de votre profil, des offres proposées sur le marché mais aussi de vos besoins et envies afin de comprendre au mieux qui vous êtes et ce qu'il vous faut.

Vous souhaitez continuer à vivre dans la maison que vous aviez acquis à deux et donc racheter la part de votre ex-conjoint(e) ? Selon votre capacité d’emprunt, votre relation avec votre ex-partenaire, ce que vous souhaitez faire de la maison… Différentes solutions sont envisageables.

N'hésitez pas à contacter Crédit Wallonie, votre courtier en crédits hypothécaires et personnels pour en savoir davantage sur la reprise de crédit hypothécaire lors d'une séparation ou d'une succession !