Contenu de partenaire

La biométhanisation : verte et vertueuse

La biométhanisation est un processus biologique qui produit de l'énergie verte en dégradant des matières organiques par anaérobie. Ce processus crée un véritable cercle vertueux en transformant des déchets en biogaz...

Adopsweb
La biométhanisation
©Adobe Stock

Le principe de la biométhanisation est de faire fermenter des déchets organiques : ceux-ci sont dégradés par l’effet de bactéries dans un milieu pauvre en oxygène, ce qui engendre la production de méthane. Le biogaz qui s’en dégage (qui contient 55% de méthane) alimente ensuite des moteurs qui produisent de la chaleur et de l’électricité verte. Après fermentation, la matière qui ne s’est pas transformée en biogaz, que l’on appelle le digestat, est compostée pour être valorisée en agriculture.

La biométhanisation, pour être réalisée, nécessite une installation spécifique, sèche ou humide, selon la nature des intrants.

Comment ça fonctionne ?

  • Les déchets organiques (d’élevage, agricoles…) sont entreposés dans un bâtiment de stockage où leur qualité est régulièrement contrôlée.
  • Les matières sont introduites dans le digesteur (ou méthaniseur), une grande cuve dans laquelle a lieu l’anaérobie.
  • Les déchets sont brassés, chauffés et privés d’oxygène pour optimiser le processus de dégradation. Cette réaction biologique permet la production de biogaz. A la fin du processus de méthanisation, le digestat est entreposé dans le post-digesteur et peut ensuite être utilisé comme engrais naturel, en substitut des engrais chimiques.
  • Le biogaz obtenu peut être utilisé pour cogénérer de la chaleur et de l’électricité. Par ailleurs, la centrale de méthanisation peut être raccordée au réseau de gaz naturel.
  • Le biogaz est épuré pour obtenir du biométhane qui pourra être injecté dans le réseau. Un opérateur de réseau installe ensuite une unité d’injection qui permet d’odoriser et de contrôler la qualité du biométhane avant injection.

Quelques chiffres...

  • 40.000 tonnes de déchets organiques sont issus des déchets ménagers chaque année. Soit la production de déchets organiques de +/- 1.000.000 d’habitants.
  • 20.000.000 KWH de biogaz sont produits par les digesteurs. Soit l'équivalent de 40.000.000 km en voiture au gaz naturel.
  • 4.400.000 KWH d'électricité verte par an sont injectés sur le réseau (soit la consommation pour près de 22.000 ordinateurs ou 1.100 ménages sur une année).
  • 4.000.000 KWH d'électricité verte par an sont autoconsommés.
  • 9.000.000 KWH de chaleur sont produits chaque année (chaleur qui sera récupérée et utilisée directement sur le site pour chauffer le digesteur et sécher le digestat).
  • 14.000 tonnes par an de digestat sec sont produites (l'équivalent de 600 hectares de champs amendés)

Le saviez-vous ?

  • En Wallonie, plusieurs intercommunales ont opté pour une collecte séparée de la matière organique en porte-à-porte. Les déchets de cuisine, appelés déchets organiques ou fermentescibles, sont collectés sélectivement en sac biodégradable ou en conteneur. Ceux-ci sont ensuite acheminés dans les unités de biométhanisation gérées par les intercommunales.
  • Plusieurs techniques de valorisation de la biomasse existent selon que cette dernière est plus ou moins concentrée en matière sèche. Sous le seuil de 20% de matière sèche, on parle de biométhanisation liquide (ce qui inclut d'autres subdivisions techniques). Au-delà de 20%, on parle de biométhanisation sèche ou à forte charge.