Actif en Hainaut et Province de Namur, David Robin Immobilier propose tous les services liés à la transaction immobilière. Parmi eux, le viager devient de plus en plus tendance.

Depuis sa création en 2009, l’entreprise David Robin Immobilier a connu très peu de changements au sein de son équipe. « Aucun membre du personnel n’est jamais parti de lui-même », confie son fondateur, David Robin. Il faut bien l’avouer, ce n’est pas toujours la norme dans le secteur des agents immobiliers… « Nous sommes devenus comme une petite famille, et l’équipe dans sa globalité a permis à David Robin Immobilier de devenir un leader sur le marché du grand Charleroi, avec une moyenne d’environ 150 immeubles à vendre », poursuit David Robin.

Dans ses deux agences, l’une à Fleurus et l’autre à Sombreffe, David Robin Immobilier s’occupe de vente de biens, d'achat et de location (commerciale ou familiale), mais aussi d’estimation de biens, de viager et de gestion locative. « Nous ne sommes bien entendus pas les seuls à proposer ces services, mais nous sommes une des premières agences sur la région à offrir ce panel aussi large », décrit David Robin.

Confiance et honnêteté

La PME fête ses dix ans en 2019. Avant de donner son nom à sa propre agence, David Robin a fait ses armes pendant plusieurs années dans le secteur, dans le Brabant wallon puis à Charleroi. Guidé par l’amour du métier et du contact humain, il a un jour eu envie de se lancer, avec ses propres idées, sa propre vision. Il avait alors 30 ans. « Les valeurs essentielles que je porte au quotidien sont la confiance, la disponibilité, l’écoute, la satisfaction du client et l’honnêteté », affirme le gérant. « Personnellement, j’ai été éduqué dans l’honnêteté et l’écoute des gens. Je ne peux pas faire autrement et l’équipe qui m’entoure est un peu comme moi. Nous nous investissons comme si c’était pour nous-mêmes.»

David Robin insiste : vendre un bien, c’est bien plus « qu’ouvrir une porte et sourire ». Cela demande un véritable travail de fond. « Cela va de la présentation du bien, des photos, en passant par tout le travail administratif, la connaissance des normes, le conseil, le suivi de dossier… Nous accompagnons en fait le client du début à la fin. Nous allons avec lui chez le notaire, nous nous occupons même d’effectuer les relevés de compteur. C’est un aspect qui me tient fort à cœur et je suis très attentif à ce que ça soit aussi le cas pour mon équipe. »

David Robin Immobilier fonctionne d’ailleurs beaucoup par recommandations, preuve que les clients apprécient cette attention à tous les niveaux…

Le viager, un placement

Après avoir reçu quelques demandes en viager, David Robin a décidé de se lancer dans celui-ci, il y a environ quatre ans. « Le viager correspond à l’évolution du marché. Certains le considèrent aujourd’hui comme un placement », constate-t-il. La Fédération Royale du Notariat belge présente par exemple le viager comme une formule de vente très intéressante aussi bien pour le vendeur que pour l’acquéreur. Le vendeur « profitera lui-même de son capital, au lieu de le laisser à des héritiers avides ou parfois lointains qui en abandonneront une grosse partie à titre de droits de succession ». Quant à l’acquéreur, « il paiera moins que s'il avait souscrit un prêt hypothécaire. »

David Robin et son équipe sont convaincus que le viager fait partie de l’avenir. « De plus en plus de gens ont du mal à joindre les deux bouts », constate celui-ci. Or, dans le viager, s’il y a par exemple de gros travaux à réaliser dans le bien, le débirentier intervient dans ceux-ci, ce qui allège la facture. De plus, dans le cas d’un viager, où le crédirentier touche une rente mensuelle, il n’y a pas lieu de craindre une insolvabilité des acquéreurs car en cas de défaut de paiement, le crédirentier pourra récupérer son bien. Quant au débirentier, un des avantages est que s’il achète un viager libre, il ne doit pas passer par le système bancaire pour solliciter un crédit hypothécaire. « On voit de plus en plus de gens qui veulent déshériter leurs enfants tout en restant chez eux et profiter de leur argent de leur vivant. Dans ce cas, le viager est la seule option », ajoute le gérant.

Même si le viager n’est pas (encore) le cheval de bataille de David Robin Immobilier, il se développe fortement et représente désormais environ une transaction par mois de la société. « Face à la clientèle du viager, nous devons être encore plus à l’écoute, plus posés, et faire preuve de pédagogie tant le viager est complexe sur le plan législatif », souligne David Robin. D’autant que certains clients vont d’abord aller chercher des renseignements sur des sites français et non belges, ce qui peut compliquer encore les choses. « De plus, nous devons parler de sujets comme la mort et entrer dans l’intimité des clients. Cela demande encore plus de respect et d’écoute. »

A part pour le viager, dont le rayon d’action est plus large, les activités de David Robin Immobilier se concentrent essentiellement dans le Hainaut, et plus particulièrement le grand Charleroi. Depuis 2017, une deuxième agence s’est installée à Sombreffe, « ce qui nous donne une ouverture sur la Province de Namur », indique David Robin.

Des opportunités au soleil

L’agence a aussi une part de ses activités à l'étranger, plus particulièrement en Espagne, où elle travaille avec un partenaire local qui a pignon sur rue. « Vu la conjoncture financière actuelle, certaines personnes décident de se faire plaisir en achetant à l’étranger. L’Espagne offre encore de belles opportunités. Aujourd’hui par exemple, vous pouvez encore y acheter un appartement avec deux chambres pour 80.000 euros », commente David Robin.

L’activité qui a connu le plus grand boom au sein de l’agence ces dernières années est cependant la gestion locative. « S’occuper d’une location devient de plus en plus complexe, si bien que de plus en plus de gens préfèrent se tourner vers des professionnels pour s’en occuper de A à Z. Une de nos forces en la matière est que notre équipe est extrêmement disponible. » Cette équipe, dont David Robin est fier, devrait par ailleurs encore s’agrandir dans un avenir proche…