Entreprises

Epitech a ouvert un campus à Bruxelles. Ces études informatiques pas comme les autres proposent une pédagogie innovante et hyper exigeante pour devenir programmeur web en 5 mois.

L’avenir sera numérique ou ne sera pas ! Partout en Europe, des milliers d’emplois dans l’informatique, le web et le digital peinent à trouver leur perle rare. Il manque de personnes formées dans les métiers du développement informatique, les experts le clament depuis plusieurs années déjà ! C’est pour répondre à ces défis que l'école privée Epitech a été créée en 1999. Cette école réputée prépare à des métiers tels qu’administrateur systèmes et réseaux, chef de projet informatique, développeur, consultant, développeur Fullstack, CEO, CTO…

Aujourd’hui, Epitech s’adresse aussi bien à des jeunes juste après leurs études secondaires, que des personnes en reconversion professionnelle. Elle propose ainsi deux programmes : des études supérieures en informatique en cinq ans donnant accès à un titre d’Expert en Technologie de l’Innovation (Diplôme de Niveau 7 reconnu auprès de l'Union Européenne) et la Coding Academy, une formation en cinq mois pour devenir programmeur web. Epitech a ouvert des campus dans treize villes en France et quatre villes en Europe (Barcelone, Berlin, Tirana et Bruxelles).

Une pédagogie innovante, basée sur les projets

Mais Epitech, c’est surtout une formation numérique pas comme les autres. Son équipe d’experts en informatique a mis au point un apprentissage axé sur le concret, en totale rupture avec un enseignement classique. La part belle est faite aux projets, expériences à l’étranger, travail en équipe…

Ici, pas de cours ex-cathedra, pas de professeurs dans le sens traditionnel du terme, mais un ratio encadrant pédagogique/étudiant très élevé : un professeur pour trois étudiants ! Pas non plus de travaux à réaliser tout seul dans son coin. « L’école est ouverte 24h/24 et 7j/7 afin de favoriser le travail en groupe, les étudiants n’ont pas le droit de travailler seuls à la maison », raconte Marie-Charlotte Schots, Directrice des admissions au campus Epitech de Bruxelles. « Il y a très peu de cours au sens classique mais plutôt des rendez-vous de suivi de projet. Nos équipes pédagogiques sont presque constamment à leur disposition pour les aider à avancer sur leurs développements. »

Préparés pour l’avenir

La Directrice d’Epitech Belgique insiste sur le fait que l’école a pour vocation de former des experts en informatique et professionnels du numérique qui sont aussi « des innovateurs, de vrais dirigeants capables d’imaginer et de créer le futur de l’informatique et le meilleur de l’innovation. » La remise en question fait ainsi partie de l’ADN de l’école, où les programmes évoluent sans cesse. « Cette remise en question est essentielle pour répondre à l’évolution du marché. Les langages évoluent sans cesse, c’est pourquoi nous formons nos étudiants à avoir une attitude de perpétuelle remise en question et de recherche constante de nouvelles solutions. » Autrement dit, Epitech prépare ses étudiants aux compétences indispensables pour aborder l’ère de la 4ème révolution industrielle : la résolution de problèmes complexes, l’esprit critique, la créativité, le management, la capacité à travailler en équipe, l’intelligence émotionnelle…

La Piscine : étape mythique du cursus Epitech

Les étudiants qui passent par Epitech vous parleront aussi de l’ambiance décontractée, mais surtout de l’exigence énorme et de la rigueur et de travail. « Notre objectif est d’apprendre aux étudiants à s’organiser, en mettant à l'épreuve leur persévérance et en créant une véritable culture du travail en groupe », poursuit Marie-Charlotte Schots. Dans le cadre des études supérieures en informatique, l’apprentissage de l’excellence commence dès les premiers jours avec une étape particulière : la Piscine



Investissement personnel, échanges et collaboration sont au programme. « La Piscine est un passage obligatoire pour tous les nouveaux venus à l’école », explique Marie-Charlotte Schots. « Il s’agit de cinq semaines avec un rythme de travail intensif pour marquer le début du cursus. Ces cinq semaines servent à poser les bases de la programmation, mais aussi à marquer une rupture avec les expériences scolaires passées. Nous n’acceptons ni retards, ni absences. » Mais la Directrice rassure : l’objectif n’est pas pour autant de pousser les étudiants à bout, et des coaches accompagnent les étudiants vers cette excellence.

100% de réussite

Et visiblement cette approche paie ! Le taux d’employabilité en fin de cursus est de 100 %, dont 95 % en CDI. « La formation permet d’accéder à des postes à responsabilités dans tous les secteurs de l’économie et dans tous les domaines technologiques comme la sécurité informatique, le big data, l’embarqué, l’intelligence artificielle… », précise la Directrice.

En Belgique, la première promotion du cursus supérieur a démarré en septembre 2018. Il est donc encore top tôt pour parler de taux de réussite. Mais vu la pénurie, chez nous aussi, de compétences informatiques, l’installation à Bruxelles est indéniablement stratégique. « De plus en plus d’entreprises sont contraintes de recruter des profils hors Belgique par manque de candidats belges », affirme Marie-Charlotte Schots. Elle souligne le fait que Bruxelles présente un écosystème très intéressant pour les métiers du web et du numérique, notamment grâce au plan Digital Belgium destiné à soutenir la transition numérique de la Belgique.

Aucun prérequis informatique

Seul « bémol » : la reconnaissance officielle du diplôme Epitech (reconnu par l’Education nationale française) s’avère compliquée dans notre pays. « Ceci dit, dans les faits, le diplôme n’est pas un critère dans l’informatique », souligne Marie-Charlotte Schots. Elle précise aussi que pour entamer un cursus chez Epitech, aucun bagage technique n’est prérequis. « Pour nous, le plus important est la motivation, l’aptitude à travailler beaucoup et à s’adapter à notre modèle pédagogique. Les candidats doivent avoir conscience de la réalité. » Seul le CESS est exigé, même pour suivre la Coding Academy.


© Epitech

Coding Academy : sésame pour la reconversion professionnelle

A Bruxelles, la première Coding Academy d’Epitech ouvrira ses portes en 2019. Cette formation courte à l’attention des professionnels et chercheurs d’emploi, basée sur la méthode Epitech, permet de devenir programmeur web en cinq mois. « Ce programme a un rythme cadencé et intensif dans le but d'obtenir les compétences nécessaires pour comprendre les principes fondamentaux de la logique et de la programmation et être rapidement recruté sur le secteur. Elle ouvre les portes des entreprises les plus exigeantes et permet d'accéder à des postes liés au développement opérationnel », explique Marie-Charlotte Schots.

« Formation la plus complète en termes de technologies, intensive, permettant une montée en compétences rapide, promesse d’embauche rapide », et ce en partant de presque zéro… Les motifs de satisfaction des anciens d’Epitech ne manquent pas.

Ceux de la Directrice d’Epitech Bruxelles non plus, d’ailleurs… « Nous sommes là pour répondre à un besoin de marché et pas pour nous mettre en concurrence avec les autres écoles. Personnellement, tous les matins je pousse la porte de l’école avec beaucoup d’enthousiasme ! L’équipe et moi-même savons que tout le travail réalisé, parfois éprouvant, n’a d’autre objectif que les intérêts des étudiants et leur avenir. Nous mettons tout en œuvre pour qu’ils se surpassent, inventent et réfléchissent de façon bienveillante aux révolutions de demain. »