Human Resources Group est un ensemble de sociétés d’intérim 100% belge spécialisé dans l’Horeca et la santé. Sa politique RSE traduit ses valeurs d’entreprise humaine et responsable.

Lorsque l’on s’intéresse de près au groupe de sociétés d’intérim Human Resources Group, on découvre assez vite que cette entreprise a une vision bien à elle de l’intérim, et une manière différente de travailler. Tout d’abord, dans un secteur hyper concurrentiel, ce groupe 100% belge a décidé de se concentrer uniquement sur deux secteurs : l’Horeca (Human Supports) et la santé (Human Supports Medical). La raison principale : plus une entreprise se spécialise, plus elle fait les choses bien.

Une recherche de profils axée sur « la bonne personne au bon endroit »

« Contrairement à nos concurrents qui ont une approche plus globale, nous nous sommes spécialisés dans des domaines où nous avons un avantage », explique la direction du groupe. « En tant que spécialistes, nous allons beaucoup plus loin dans le screening. Nous voulons mettre à disposition de nos clients, du personnel qui corresponde vraiment à leur demande et à leurs besoins, et ne pas envoyer le premier candidat disponible sur la liste… » Ainsi, depuis 2005, les cinq agences intérim du groupe (à Bruxelles, Charleroi, Liège, Gand et Ostende) aident les candidats et employeurs à se trouver, tant pour des missions à court terme que pour des contrats permanents.

Une nouvelle politique RSE

La philosophie de Human Resources Group se traduit aussi par un projet que les managers de l’entreprise ont à cœur : une nouvelle politique RSE. « Cette démarche répond à une réelle volonté : faire quelque chose qui correspond aux valeurs de notre entreprise », commente la direction. « Selon nous, une entreprise qui n’a pas de réflexion sur son impact sociétal et son empreinte écologique est aujourd’hui dépassée… » Mais il ne s’agit pas seulement d’un projet de la direction puisque l’ensemble du personnel se mobilise depuis plusieurs mois et la démarche a démarré par un brainstorming avec tous les collaborateurs. « C’est un projet qui les a vraiment motivés ! », explique la direction du groupe.

4 axes, 24 actions concrètes

En mai 2018, la réflexion a abouti à un plan pour cinq ans. Il se décline en vingt-quatre actions concrètes, petites et grandes, qui tournent autour de quatre axes : l’écologie et le développement durable, le vieillissement actif et le bien-être, l’ouverture multiculturelle, et enfin la solidarité nationale et internationale.

A titre exemplatif, la réflexion des collaborateurs se traduit par des projets comme :

- l’organisation de formations linguistiques pour les intérimaires

- la collaboration avec une ASBL d’aide aux migrants

- la mise en place d’une politique d’achat avec une empreinte écologique maîtrisée

- la limitation du nombre de kilomètres parcourus

- la création d’une bibliothèque partagée

- une démarche de sponsoring destinée à des associations sportives

- ½ journée « off » dédiée au bien-être

La direction du groupe commente le projet de formations linguistiques pour les intérimaires : « En tant que société d’intérim dans l’Horeca et le nursing, nous travaillons beaucoup avec des personnes étrangères. A l’agence de Bruxelles par exemple, nous avons plus de soixante nationalités différentes ! Or nous remarquons que ce n’est pas évident pour certaines de s’intégrer à cause de la langue. Nous sommes donc occupés à développer un projet avec un de nos clients basé à Ostende, à savoir la mise sur pied de l’école ‘Vayamundo – Human Supports Taal Academy’ pour apprendre le néerlandais de base dans l’Horeca. »

Un accompagnement global des intérimaires

La direction affirme que ce type de projet fait partie de la vision de Human Resources Group : « Il est de notre responsabilité d’accompagner nos intérimaires plus globalement. C’est-à-dire ne pas uniquement leur fournir des missions temporaires, mais d’essayer de leur permettre de s’intégrer par un parcours adéquat. Dans le cadre de notre politique RSE et tenant compte de la nouvelle réglementation sur les permis de travail, nous mettons aussi tout en œuvre pour accompagner nos intérimaires dans leurs démarches d'obtention du permis de travail », ajoute la direction.

Dans le même ordre d’idée, elle explique que lorsque des contrats CDD ou CDI peuvent être proposés aux intérimaires, les consultants de Human Supports et Human Supports Medical font en sorte qu’ils l’obtiennent. « Nous essayons de faire passer les intérimaires en contrats salariés quand cela est possible. Pour ce faire, depuis environ un an, nous avons décidé de ne plus faire payer l’indemnité habituellement prévue quand un client engage un intérimaire. Nous avons fait ce choix car nous estimons que pour les intérimaires, l’intérim peut être un tremplin pour l’emploi. »

Choisir une voie plus responsable

La direction du groupe souligne que ce plan à cinq ans n’est qu’un début. « Le projet n’est ni fermé ni terminé. C’est avant tout une manière différente de penser, qui traduit le fait que nous ne sommes pas là uniquement pour faire du profit, mais aussi pour accentuer les rapports humains qui tendent à disparaître dans le monde RH d’aujourd’hui. »