Mission et Valeurs de La Libre Belgique

La transparence est le fondement d’une confiance sans faille. A cette fin, La Libre publie ici les informations relatives aux méthodes de travail et d’investigation de ses journalistes, à leur indépendance ainsi que les types d’articles que vous serez amenés à découvrir sur le site.

Code d’éthique

La Libre exige de ses journalistes un professionnalisme sans défaut, ce qui implique du point de vue de l’éthique :

  • L'honnêteté intellectuelle dans la démarche de la recherche de l'information - Un fait est plus respectable qu'un lord-maire -, l’abstraction de ses convictions ou celles des personnes ou groupes qui cherchent à influencer l'information, la recherche en permanence de la qualité pour le lecteur.
  • Le dynamisme et la ténacité dans la recherche de l'information via les contacts, questions, enquêtes, lectures...
  • L'indépendance par rapport aux annonceurs publicitaires.
  • Le recours aux seuls moyens légaux pour obtenir des informations, des images ou des illustrations.
  • L'interdiction du plagiat.
  • L'évitement des conflits d'intérêt. Nous nous engageons à éviter autant que possible les conflits d'intérêt ou l'apparence de conflits de ce type. Ainsi:
    • Nous n'acceptons aucun cadeau des sources d'information, à l'exception d'invitations occasionnelles et non intéressées à des repas, ou à assister à des spectacles dans le but d'en faire la critique.
    • Nous n'acceptons aucun honoraire ni paiement de la part
      • d'autorités publiques ou de leurs représentants,
      • de groupes politiques ou syndicaux ou de leurs représentants
      • d'organisations, d'entreprises ou d'individus actifs dans le lobbying
  • Le respect de la décence. Nous évitons les grossièretés et les obscénités à moins qu'elles n'aient une valeur d'actualité légitime. Dans certains cas, des avertissements visuels et/ou textuels sont prévus.

La Mission

La Libre veut offrir des valeurs ajoutées intellectuelles d'information, de services et de divertissements à ses lecteurs.

La Libre s'adresse à des lecteurs actifs, cultivés, recherchant une information de qualité, intéressés par les grandes questions de société nationales, européennes et internationales, curieux de la vie économique, culturelle, religieuse, philosophique, scientifique et sportive, appréciant aussi les divertissements (télévision, voyages, gastronomie...).

La Libre veut être un journal accessible au plus grand nombre de lecteurs potentiels. Elle veille ainsi à assurer une très bonne couverture des sujets grand public tels que la télévision, les sports, les faits divers, les faits de société ou encore les faits judiciaires.

La Libre veut donc offrir un contenu « qui intéresse les lecteurs». Elle doit donc se distinguer par ses choix rédactionnels, son style, ses angles d'approche, sa maîtrise de l'équilibre entre lecture rapide et lecture en profondeur, son ton.

La Libre est avant tout un média d’information. Cet objectif doit être atteint par l'originalité des informations proposées, une hiérarchie pertinente dans les informations traitées, une juste représentation de la réalité faisant fi des opinions personnelles, la cohérence et la profondeur des analyses et commentaires, la qualité de l'écriture, de l'infographie, du dessin et de la photo. Sur papier ou sur le site, notre média couvre les thématiques d’actualité politique, économique, sociétale, internationale, environnementale, culturelle, sportive, spirituelle, médiatique, régionale, gastronomique, lifestyle... Sur son site internet, La Libre couvre davantage l’actualité des réseaux sociaux.

La Libre est aussi un journal de débats, où la dimension spirituelle de l’homme et de la femme est respectée et alimentée.

Evolution des sciences, bioéthique, santé, mondialisation, économie, enseignement... sont des grands domaines de société, sources de questionnement, de même que le destin de l'humanité, l'origine de la vie, les religions et leurs liens avec les évolutions des sociétés.

Notre média doit être le lieu où se noue le débat entre ceux qui réfléchissent à ces enjeux. Les contributions publiées doivent être représentatives des différents courants de pensée pour offrir aux lecteurs les nourritures intellectuelles qui permettent de se forger une opinion.

La Libre est également un journal d’opinion, qui exprime:

  • une opinion sur de grands enjeux
  • des valeurs dans lesquelles ses lecteurs doivent se retrouver. L'éditorialiste est la voix qui exprime le point de vue et les valeurs du journal (respect des droits de l’homme et de la dignité humaine, défense d’une gestion respectueuse de l’environnement, respect des institutions belges et européennes, respect des religions, pluralisme démocratique, liberté d’entreprendre).

La Structure

Notre média s’engage à assurer la transparence de sa structure de propriété et de ses sources de financement.

Quotidien qualificatif de la presse francophone en Belgique, La Libre Belgique est un véritable vecteur et une référence de l'actualité belge, internationale, politique, économique et culturelle.

La marque "La Libre" est une marque forte qui se décline sous de nombreuses formes : version papier, magazines et suppléments, version numérique, site Internet, applications, voyages sous l'égide de La Libre Belgique, services et événements réservés à ses lecteurs. Chaque jour, La Libre propose trois éditions en semaine : nationale, Bruxelles-Brabant, Gazette de Liége, ainsi que de nombreux suppléments et magazines.

La Libre fait partie d'IPM Group, entreprise belge majeure de médias et de services Internet, à fonds privés, active dans l'actualité, le divertissement, la publicité, les jeux et l'innovation. Le groupe détient de grandes marques comme La Libre Belgique, lalibre.be , La DH-Les Sports, dh.be , DH Radio, Les Éditions de l’Avenir, Moustique, TéléPocket, Paris Match Belgique, parismatch.be , cinebel.be , Logic-Immo.be , betFirst, Zeturf.be . Engagée à fournir de la qualité à ses lecteurs et annonceurs, IPM Group est devenue une entreprise à la pointe des technologies numériques. La vision de l'entreprise est de développer une position Internet de premier plan avec de fortes marques de médias et de services.

Afin d'assurer la viabilité financière de l'entreprise, nos décisions doivent prendre en compte le besoin d’être rentable. La direction et la rédaction en chef sont responsables du budget et de sa gestion. Elles présentent un budget qui répond aux besoins et attentes de l’entreprise, et font des choix concertés en matière d’investissements rédactionnels et de couverture d'événements. Nos revenus sont basés sur deux piliers : la publicité d’une part, la vente des contenus, par abonnement (papier et/ou numérique) ou au numéro (journal papier) en kiosques d’autre part. Toutefois, le travail journalistique n’est jamais influencé par des motifs commerciaux. Les choix éditoriaux sont uniquement dictés par l’actualité, les choix de la rédaction en chef, et ce, en fonction notamment de l’audience du journal papier et/ou de celle du site internet.

Fondée en 1912, La Libre s’adresse à une audience large, sans focalisation sur un groupe démographique spécifique.

Notre équipe de journalistes se compose de 83 collaborateurs, dont 30 indépendants.

Le Staff

Politique de vérification des faits

Notre rédaction s'engage à tout mettre en oeuvre pour publier des informations précises sur l'ensemble de ses supports. Nous prenons de nombreuses mesures pour

  • garantir l'exactitude: nous enquêtons sur les réclamations;
  • remettre en question les hypothèses et le conformisme;
  • confirmer les informations avec des experts indépendants et reconnus en la matière;
  • et chercher à corroborer ce que les sources nous disent en consultant d'autres personnes informées ou des documents.

Nous recoupons nos sources et vérifions nos contenus, tels que les termes techniques, les statistiques, etc. Nous pouvons partager les éléments pertinents d'une histoire avec une source principale ou un expert externe pour les vérifier.

Nous soutenons les informations validées par nous comme exactes, et si ce n'est pas le cas, nous les modifierons le plus rapidement possible et serons transparents avec nos lecteurs quant à l'ampleur de l'erreur.

Nous formons nos journalistes à poser les questions suivantes lorsqu'ils revérifient des informations dans une quête de la vérité.

  • Comment le savez-vous ?
  • Comment pouvez-vous être sûr(e) de vous ?
  • Où sont les preuves ?
  • Qui est la source et comment la source a-t-elle eu connaissance de l’information ?
  • Quelle est la documentation à l’appui ?

Nous apprécions les commentaires de nos lecteurs et sources concernant les informations que nous publions. Vous pouvez nous signaler les documents inexacts ou contestés en nous contactant via cette page https://www.lalibre.be/page/coordonnees

Gestion des corrections

Notre organe de presse s'engage à informer les lecteurs lorsqu'une erreur a été commise, l'ampleur de l'erreur et les informations correctes, le plus rapidement possible. Cet engagement et cette transparence s'appliquent aux erreurs mineures comme majeures, que ce soit dans une brève ou dans un article plus développé. Si notre public ne peut pas nous faire confiance pour bien faire les petites choses, comment peut-il nous faire confiance pour les grandes choses?

Veuillez signaler d'éventuelles erreurs à redaction@lalibre.be .

Sources anonymes

Aucun article ne repose sur une source 100% anonyme. Si une information arrive d'une source anonyme, elle sera toujours vérifiée auprès de sources fiables. Si le nom d'une source n'est pas cité dans un article, la rédaction est toujours au courant de l'identité de la personne et s'est assurée de sa fiabilité. Le choix de ne pas citer le nom d'une personne, ou de lui donner un (pré)nom d'emprunt, est toujours lié à la volonté de protéger la vie privée (par exemple quand il s'agit de mineurs d'âge) ou l'intégrité de la source lorsque l’info relève de l’utilité publique (dans l'objectif de garantir la sécurité physique ou financière des sources par exemple).

Absence de signature

Dans certains cas, l'article ne porte pas la signature explicite d'un ou plusieurs journalistes. Le (Les) auteur(s) n'est (ne sont) pas identifié(s) soit parce que l' (les) auteur(s) n'estime(nt) pas utile de revendiquer l'article car il(s) n'a (ont) fait que relayer, généralement brièvement, une information donnée par un autre média ou parce qu'il(s) a (ont) compilé des passages de plusieurs dépêches mais sans y apporter de plus-value.

Inclusivité

L'inclusivité est au cœur de la réflexion et de l'action des journalistes. Les problèmes complexes auxquels nous sommes confrontés en tant que société nécessitent le respect de différents points de vue. Les opinions politiques et personnelles, l’origine ethnique, l’âge, la situation socio-économique, la sexualité… tant de facteurs affectent tous les points de vue. Le fait de refléter ces différences dans nos rapports mène à de meilleurs articles, plus nuancés, et contribue à mieux informer la communauté. Nous sommes à l'écoute des différents groupes ethniques, civiques, sociaux et politiques à qui nous nous adressons. Dès lors, vous êtes bienvenus si vous souhaitez nous faire part de l'actualité dans votre quartier.

Par ailleurs, nous rendons compte ouvertement et honnêtement de tous les aspects de l'immigration, y compris ses effets secondaires négatifs, et d'autres aspects de la diversité, y compris la race, l'ethnicité et les questions de genre.

En accord avec sa culture d'entreprise et en parfaite harmonie avec la législation en vigueur en Belgique concernant la non-discrimination et la protection de la vie privée, La Libre s'engage à ne recruter ses journalistes que sur la seule base de leurs aptitudes et expérience sans discrimination par rapport à leur age, sexe, origine ethnique, orientation sexuelle, religieuse ou appartenance politique. Nos choix sont guidés par le seul objectif de couvrir de la façon la plus professionnelle et éthique des sujets abordés dans nos journaux et sites web, prenant en compte les différents points de vue. Le staff est composé de 44% de femmes et 56% d'hommes, entre 26 et 62 ans. Nous avons des journalistes originaires de près de 6 pays différents, de la Tunisie à la Roumanie, en passant naturellement par la Belgique ou la France.

Vous pouvez retrouver les portraits de nos journalistes sur la page https://www.lalibre.be/journalistes.

The Trust Project

Le Trust Project, un consortium de grandes sociétés d'information dirigé par la journaliste primée Sally Lehrman, élabore des normes de transparence qui vous aident à évaluer facilement la qualité et la crédibilité du journalisme. Ces normes ont été définies suite à des études menées pendant 2 ans dans le monde entier.

Les partenaires de lancement d'origine sont The Economist, The Globe and Mail, La Repubblica et La Stampa en Italie et le Washington Post. La Libre s’associe à ces grands noms de la presse dans le cadre de la lutte contre les fake news. Pour plus d’informations, visitez la page https://thetrustproject.org/.

Types d’articles

Le contenu de La Libre est classé selon une série de types qui permettront aux lecteurs d'identifier immédiatement le cadre de l'article et le choix journalistique qui l'a produit. Tous les médias qui adhèrent au Trust Project dans le monde proposent à cette même classification.

Les types (type de travail) de contenu avec leurs descriptions sont:

  • Opinion: Une contribution externe proposée par un lecteur ou expert qui défend une idée ou tire des conclusions sur base de son interprétation des faits et des données analysés.
  • Analyse: Une analyse journalistique permet à un journaliste de décrypter une information par rapport à ses connaissances du dossier et au contexte dans lequel il évolue.
  • Contenu de marque: Un contenu de marque ou publireportage est un article diffusé par notre site internet contre rémunération et avec des balises permettant aux lecteurs de connaître son caractère publicitaire. Il n’engage pas la responsabilité éditoriale de la rédaction, mais celle de la régie publicitaire.
  • Coulisses: Un article qui relate les coulisses d’une actualité ou d’une couverture journalistique. Il présente lorsque cela est possible des éléments d’informations ou sources d’information en lien direct avec le sujet et son contexte.
  • Fact-checking: Un article qui recoupe la véracité des propos, informations et/ou chiffres diffusés par un tiers.
  • Nécrologie: Notice nécrologique, qui retrace la vie, la carrière, les réalisations d’une personnalité de l’actualité, ainsi que les possibles controverses et les souvenirs de personnes qui l’ont connue.
  • Critique: Une synthèse d’un rapport ou d’une période déterminée. Article critique sur un produit culturel : livre, album musical, bande dessinée, film, pièce de théâtre, opéra…
  • Actualité: Un article d’actualité est basé sur des faits, soit observés et vérifiés de première main par le journaliste, soit rapportés et vérifiés à partir de sources bien informées, comme des agences de presse. Il peut inclure des perspectives de plusieurs points de vue sur une question particulière, et n'est jamais juste le seul relais d'informations issues de sources de type relations publiques ou propagande. Les reportages peuvent être rédigés sur un mode de narration mais se basent toujours sur des faits et n'intègrent pas l'opinion de l'auteur. Il s’agit du type d’article par défaut (il n'est donc pas affiché).
  • Live: Couverture en direct d'un événement, par écrit, audio ou vidéo.
  • Grand Format: Une approche journalistique approfondie réalisée sur base de soupçons, d’informations reçues ou de fuites...
  • Interview: Entrevue au cours de laquelle un journaliste interroge une personne dans l'intention de publier l'entretien.
  • Portrait: Description de la personnalité d'une personne et peut inclure des éléments de biographie, des déclarations, description de la manière d'être ou l'apparence physique sans parti pris.
  • Récit: Un article rédigé sous une forme narrative. Il s'applique dans le cadre de sujets au long cours.
  • Reportage: Un article pour lequel le (la) journaliste a enquêté sur le lieu ou le sujet de l'article.

Interactions avec nos lecteurs

Il y a un point de contact sur le site, reprenant les adresses mail des personnes à contacter https://www.lalibre.be/page/coordonnees . Nous répondons à toutes les questions, critiques et suggestions, mais non aux insultes.

Vous êtes un témoin de première ligne de la vie en société - que cela concerne la sécurité publique, la politique, le logement, les mouvements sociaux, l'éducation, la culture, etc. - et vos idées peuvent nous aider à façonner nos choix éditoriaux.

Vos commentaires et remarques sont bienvenus sur notre couverture de l'actualité, vos suggestions de sujets et d'événements à couvrir ou les sources à consulter.

Nous pensons que les commentaires de nos lecteurs ne sont pas à sens unique – ce qui reviendrait à simplement publier vos commentaires ou vos lettres. Au lieu de cela, nous nous engageons à vous contacter et à prendre des mesures en fonction de vos suggestions, plaintes et autres commentaires.

Vous pouvez nous aider à développer une information ou une thématique, répondre à des questions qu'une histoire peut soulever, identifier des problèmes liés ou peu couverts par les médias, et nous guider vers de nouvelles sources, d'autres experts et d'autres perspectives.

Dans cette optique, nous nous engageons à offrir une plus grande transparence sur notre journalisme et à offrir des points de contact et d'interaction réguliers. Nous pensons que les organes de presse ont la responsabilité de dialoguer avec le public sur les valeurs, les problèmes et les idées du jour, et que nous avons beaucoup à y gagner en retour, pour le bien de tous nos lecteurs et internautes.