"Une vérité qui dérange": Al Gore a-t-il menti sur toute la ligne?

Dernièrement, des vidéos sont apparues sur Facebook affirmant qu'Al Gore avait menti dans " An Inconvenient Truth" (Une vérité qui dérange), le film dénonçant le réchauffement climatique qui lui a fait gagner le Prix Nobel. LaLibre.be a interrogé Sébastien Doutreloup, climatologue à l'ULg, afin de faire le point.

"Une vérité qui dérange": Al Gore a-t-il menti sur toute la ligne?
©VPA
Jessica Flament

Dernièrement, des vidéos sont apparues sur Facebook affirmant qu'Al Gore avait menti dans "An Inconvenient Truth" (une vérité qui dérange), le film dénonçant le réchauffement climatique qui lui a fait gagner le Prix Nobel. LaLibre.be a interrogé Sébastien Doutreloup, climatologue à l'ULg, afin de remettre les choses dans leur contexte.


"Une vérité qui dérange": Al Gore a-t-il menti sur toute la ligne?
©Print Screen

Cette vidéo (disponible à cette adresse) l'affirme : "Al Gore a menti!". Pour prouver ses dires, Fox News compare deux cartes montrant l'évolution de l'étendue de la glace de mer, l'une de 2012, l'autre de 2014. Sur celles-ci, nous pouvons voir qu'en effet la glace de mer a augmenté alors qu'Al Gore avait prédit qu'elle disparaîtrait avant 2014. Les commentaires figurant sous cette vidéo le montrent: il n'en fallait pas plus pour convaincre le grand public que le réchauffement climatique, c'est bidon. Sauf que, pour le climatologue de l'ULg, " il s'agit d'un exemple flagrant de désinformation ".

La chaîne américaine compare en effet " la glace de mer en septembre 2012, c'est-à-dire à la fin de l'été, lorsque son niveau est le plus bas, et la glace de mer en mars 2014, ce qui correspond à la fin de l'hiver, là où l'étendue de glace est la plus haute ". N'oublions pas qu'en été la glace fond mais se reforme en hiver. Bref, "c'est comme si on comparait la quantité de feuilles sur un arbre en hiver et sur un arbre en été... c'est évident que le nombre de feuilles sera différent. Cela ne montre pas du tout le changement climatique, mais simplement le cycle des saisons ".

L'argument utilisé par Fox News s'avère donc complètement inutilisable, mais est-ce pour autant qu'Al Gore n'a dit que la vérité dans ce film? "De manière générale, le film d'Al Gore était beaucoup trop alarmiste mais, d'un côté, cela a servi son message. Ce qu'il voulait, c'était effrayer les gens pour les faire réagir. Pourtant, scientifiquement parlant, il est clair qu'Al Gore a parfois été trop loin ", note Sébastien Doutreloup.

Des images trompeuses

Dans la bande annonce de son film, Al Gore montre ainsi différentes images du Kilimandjaro. Sur la première, on le voit couvert de neige, sur la deuxième complètement "nu". Or il n'y a pas que le réchauffement climatique qui explique ce phénomène. " La neige fond car le sol se réchauffe, mais cela est peut-être dû à la déforestation, ou à d'autres facteurs ". En tous les cas, entre ces photos, l'on remarque que les arbres ont bel et bien disparu.

Al Gore se sert également d'images de catastrophes naturelles, comme l'ouragan Katrina, pour montrer que le monde est en train de se dérégler à cause du réchauffement mais, encore une fois, est-ce que les deux phénomènes sont vraiment liés? " Il est clair que la hausse de température favorise l'apparition de cyclones de ce genre. Mais d'autres causes peuvent expliquer l'apparition de Katrina ". Toutes les catastrophes naturelles n'ont donc pas un lien direct avec le réchauffement climatique. "Par exemple, les inondations qui ont frappé Ittre fin juillet sont plutôt liées à l'urbanisation intensive et à l'imperméabilisation des sols qu'au réchauffement climatique ".

Une question de températures

Cette hausse de température dont tout le monde parle n'est pas entièrement causée par le CO2, même s'il joue effectivement un rôle. Or, Al Gore a tendance, dans son film, à trop lier les deux. " Il faut savoir que la température évolue toujours par palier. Et que nous sommes actuellement dans le même palier depuis 15 ans. Par contre, si l'on regarde la courbe du CO2, elle grimpe en flèche. Si la hausse de la température était réellement liée uniquement à celle du CO2, les deux courbes évolueraient de la même manière. Mais ce n'est pas le cas ".

"Une vérité qui dérange": Al Gore a-t-il menti sur toute la ligne?
©University of East Anglia

Si les températures ont bel et bien augmenté depuis le début du XIXe, certains biais ont pu être introduits dans leur mesure. En effet, depuis le XIXe siècle, ce sont les stations météo qui mesurent et enregistrent les températures, mais leur situation a également changé au fil du temps. " Ainsi, au début, la station météo de Uccle se trouvait à la campagne, aujourd'hui, elle est en plein coeur d'une ville. Forcément, l'urbanisation a augmenté la température donc les prises de mesure ont pu en être affectées. D'autant que c'est pareil pour les autres stations météo dans le monde ". Toutefois, ces biais n'ont eu des conséquences sur les températures que dans une moindre mesure. 

En résumé, " Al gore joue sur les échelles temporelles pour expliquer les faits qu'il illustre. Par exemple, quand il dit que le niveau de la mer va monter de 7 mètres dans un futur proche, ce 'futur proche' n'arrivera pas avant des siècles. Oui, des îles pourraient être inondées mais cela n'arrivera pas maintenant ". En revanche, le réchauffement climatique reste une réalité dans laquelle l'Homme a joué un grand rôle.


Sur le même sujet