COP 21: un projet d'accord sur le climat soumis aux 195 pays

"Le texte s'efforce de refléter aussi fidèlement que possible les compromis naissants", a déclaré en séance plénière le président de la COP21, Laurent Fabius.

fabius
©REPORTERS
Belga

La nouvelle version du projet d'accord climatique, diffusée mercredi peu après 15h, est plus courte et compte trois quarts de points entre crochets de moins que le précédent texte, datant de samedi, a annoncé le président de la Conférence de Paris sur le climat, le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius. 

"C'est un texte qui constitue une avancée par rapport au texte de samedi. Il est plus court, avec 29 pages au lieu de 43, et il y a eu une réduction de trois quarts du nombre de points entre crochets. 

C'est nettement mieux mais c'est encore trop", a déclaré M. Fabius lors d'une brève réunion du "comité de Paris", l'organe qui chapeaute les négociations en cours entre 195 pays en vue de conclure un accord mondial ambitieux censé limiter à maximum 2°C le réchauffement climatique par rapport à l'ère pré-industrielle.

Ce nouveau texte "s'efforce de refléter aussi fidèlement que possible les compromis naissants", a ajouté le président de la COP21, précisant qu'il permet de "disposer d'une vision d'ensemble des progrès réalisés" et insistant sur le fait que plusieurs questions particulièrement politiques doivent encore être tranchées.

Parmi celles-ci, figurent les thématiques de la "différenciation", des "financements" et des "niveaux d'ambition", a énuméré Laurent Fabius, demandant dans la foulée aux parties d'intensifier les discussions en particulier sur ces sujets.

Sur le même sujet