Peu à peu, l’homme reconnaît que la nature a des droits

Le fleuve Wanganui en Nouvelle-Zélande ainsi que le Gange et la Yamuna en Inde ont été reconnus comme des entités vivantes. Donner des droits à la nature : l’idée était portée mercredi par des députés au Parlement européen.

placeholder
© AP
Camille de Marcilly
Le fleuve Wanganui en Nouvelle-Zélande ainsi que le Gange et la Yamuna en Inde ont été reconnus comme des entités...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité